A la recherche des bactéries magnétotactiques dans l’enregistrement géologique : Perspectives des isotopes du fer | INSTITUT DE PHYSIQUE DU GLOBE DE PARIS

Twitter

Aller au compte twitter

  A la recherche des bactéries magnétotactiques dans l’enregistrement géologique : Perspectives des isotopes du fer

Friday 03 February 2017
Séminaires communs Géomagnétisme-Paléomagnétisme
Vincent Busigny
(IPGP)
Extrait: 

Les bactéries magnétotactiques (MTB) produisent des cristaux de magnétite intracellulaire. Bien que ces magnétites puissent figurer parmi les plus anciennes traces de biominéralisation sur notre planète, leur identification dans l’enregistrement géologique reste très délicate. Dans cet exposé, je présenterai l’intérêt des isotopes du fer pour identifier les magnétites de MTB dans des roches sédimentaires anciennes. A partir de cultures de MTB en laboratoire, nous avons pu montré que les magnétites des MTB étaient appauvries en isotopes lourds du fer par rapport au milieu de croissance. De plus, en mesurant tous les isotopes de Fe, nous avons observé pour la première fois un fractionnement non-dépendant de la masse pour les isotopes du fer des magnétites produites par les MTB, affectant spécifiquement l'isotope impair (57Fe) mais pas les isotopes pairs (54Fe, 56Fe, 58Fe). Il est probable que cette anomalie isotopique du fer constitue une biosignature unique des magnétites produites par les MTB. Il est maintenant nécessaire de tester cette potentielle biosignature en analysant des MTB dans leur milieu naturel, puis d’étudier des cibles géologiques anciennes.