Le Néoprotérozoïque, une transition majeure du régime de tectonique des plaques ? | INSTITUT DE PHYSIQUE DU GLOBE DE PARIS

Twitter

Aller au compte twitter

  Le Néoprotérozoïque, une transition majeure du régime de tectonique des plaques ?

Monday 06 December 2021
Séminaires thème Intérieurs de la Terre et des planètes
Boris Robert
(GFZ Potsdam)
Extrait: 

La tectonique des plaques est l’une des expressions en surface du refroidissement de la planète et est intimement liée à la convection mantellique. Ce mode tectonique a probablement démarré il y a au moins 2 Ga et pourrait avoir évolué d’un régime épisodique à continu. L’âge de cette transition reste cependant très débattu et elle pourrait notamment s’être produite de manière abrupte au cours du Néoprotérozoïque il y a ~750-500 Ma. Le paléomagnétisme est un outil central pour tester cette hypothèse car il permet de quantifier le déplacement des continents dans le passé et aussi de déterminer la dérive vraie du pôle de rotation. Cette dérive du pôle correspond au mouvement d’ensemble de la croûte et du manteau par rapport à l’axe de rotation et, couplée à la modélisation de la dynamique du manteau, permet de déduire les grandes échelles de la convection mantellique. Dans cette étude, je présenterai une analyse des données paléomagnétiques entre 750 et 500 Ma et une compilation des observations géologiques qui permettent l’élaboration d’une reconstruction paléogéographique sur cette période de temps. Grâce à ce modèle tectonique et des modèles simples de la dynamique du manteau, je discuterai les hypothèses d’évolution de la tectonique des plaques au Néoprotérozoïque. Je discuterai également leurs liens avec les changements extrêmes se produisant dans les enveloppes superficielles de la planète tels que les évènements de terre boule de neige, ainsi que l’éventuelle occurrence d’importantes perturbations du champ magnétique au cours de la fin Néoprotérozoïque.