Volcanological and seismological observatories | INSTITUT DE PHYSIQUE DU GLOBE DE PARIS

Twitter

Aller au compte twitter

  Volcanological and seismological observatories


(UnderVolc - IPGP)

(Text to translate... ) Les observatoires volcanologiques et sismologiques des Antilles et de la Réunion en association avec les universités locales et les autorités régionales et départementales, observent en permanence avec de nombreux instruments et de nombreuses techniques, les humeurs de la Soufrière, de la Montagne Pelée et du Piton de la Fournaise. Chacune des éruptions (fréquentes au cours de la dernière décennie) du Piton de la Fournaise a ainsi pu être annoncée à l’avance aux autorités et à la population concernée. Les volcans des Antilles sont d’un tout autre type et les éruptions y sont beaucoup plus rares et souvent plus dangereuses. Les instruments et les équipes en place devraient permettre de « voir venir » la prochaine éruption des mois à l’avance. Le risque principal aux Antilles est sans doute le risque sismique (et de tsunami) : la zone de subduction y a déclenché de grands séismes dans le passé, notamment au 19ème siècle et il s’en reproduira. Des travaux sont en cours pour tendre vers une meilleure compréhension de ces phénomènes, mais l’état actuel de la science ne permet pas la prédiction sismique précise. La prévention et l’information qui sont de la responsabilité des autorités nationales et territoriales restent les outils les plus importants, auxquels l’IPGP participe dans la mesure des moyens qu’on lui donne. Le service des observatoires volcanologiques prête également main forte à la surveillance dans des pays étrangers, comme à Montserrat, en République de Djibouti ou aux Comores.