Thermal regime of the lithosphere in the Canadian Shield | INSTITUT DE PHYSIQUE DU GLOBE DE PARIS

Twitter

Aller au compte twitter

  Thermal regime of the lithosphere in the Canadian Shield

Type de publication:

Journal Article

Source:

Canadian Journal of Earth Sciences, Volume 47, Ticket 4, p.389-408 (2010)

ISBN:

0008-4077

Numéro d'accès:

ISI:000277477200006

URL:

http://www.nrcresearchpress.com/doi/abs/10.1139/E09-059

Mots-clés:

UMR 7154 ; Dynamique des fluides géologiques

Résumé:

<p>Des etudes geothermiques ont ete effectuees dans le cadre du projet Lithoprobe afin de systematiquement documenter les variations du flux thermique et de la production de chaleur a la surface dans les grandes provinces geologiques du Bouclier canadien. L'une des principales constatations a ete que, dans le Bouclier, les variations de flux thermique a la surface sont dominees par la generation de chaleur par la croute. Les variations horizontales dans le flux thermique du manteau sont trop petites pour etre resolues par des mesures du flux thermique. Differentes methodes limitent le flux thermique a la plage de 12-18 unites de flux calorique. La plupart des anomalies de flux thermique (hautes et basses) sont dues a des variations dans la composition et la structure de la croute. La distribution verticale des radioelements est caracterisee par un indice de differenciation D-I qui mesure le rapport entre la surface et la generation moyenne de chaleur par la croute dans une province. La determination de la temperature du manteau exige la connaissance a la fois du flux thermique a la surface et du D-I. Les temperatures du manteau augmentent avec le flux thermique en surface mais diminuent avec un indice D-I croissant. La stabilisation de la croute est obtenue par differenciation crustale ce qui engendre des temperatures decroissantes dans la croute inferieure. Les temperatures actuelles du manteau, deduites d'etudes sur les xenolites et des variations dans la velocite des ondes sismiques primaires (P-n) du manteau obtenues des leves de sismique refraction, concordent avec les geothermes calcules a partir du flux thermique. Ces resultats soulignent le fait que les temperatures lithospheriques profondes n'augmentent pas toujours avec le flux thermique a la surface. La couverture dense de donnees qui a ete atteinte dans le Bouclier canadien permet une certaine discrimination entre les effets de la temperature et de la composition sur la vitesse des ondes sismiques dans le manteau lithospherique.</p>

Notes:

Perry, Claire Rosieanu, Carmen Mareschal, Jean-Claude Jaupart, Claude