École doctorale des sciences de la Terre | INSTITUT DE PHYSIQUE DU GLOBE DE PARIS

Twitter

Aller au compte twitter

 

L'École doctorale des Sciences de la Terre offre des formations à la recherche, de niveau doctorat, dans les 3 disciplines fondamentales que sont la Géochimie, la Géophysique et les Sciences de la Terre, de l'Environnement et des Planètes.

L'École doctorale regroupe environ 130 doctorants, avec un flux annuel de plus de 30 docteurs dont un quart d'étudiants étrangers.
Elle regroupe des doctorants étudiant la Terre Interne, les interactions entre l’eau - l’air et les enveloppes internes, les risques naturels telluriques (volcanisme, tremblements de terre, glissements de terrain), l’histoire de la Terre et du système solaire, les Planètes mais aussi les problématiques plus appliquées comme le stockage du C02, la pollution de l’eau et des sols, la prospection géophysique.

L'École doctorale a pour but d'inscrire le travail de thèse comme une transition naturelle entre la formation universitaire et le monde du travail.

En animant et en organisant les 3 années du Doctorat, les principaux objectifs de l'École Doctorale sont :

  • garantir le bon déroulement de la thèse et être un intermédiaire entre le doctorant et le directeur de thèse
  • permettre aux étudiants de construire un réseau professionnel (séminaires, professeurs invités, congrès nationaux et internationaux, congrès des doctorants, rencontre avec les entreprises, etc)
  • permettre aux doctorants de réfléchir à leur avenir et se former pour acquerir les compétences qui leur permettront de poursuivre leur carrière professionnelle dans les métiers de la rechercher privé ou publique ou hors de la recherche.
  • permettre aux doctorants d'acquérir une culture générale en Sciences de la Terre et de l'Environnement planétaire et d'acquérir une flexibilité intellectuelle qui leur permettra de s'adapter aux évolutions des savoirs et des techniques. Pour cela, l'École doctorale tire avantage des multiples disciplines qui sont étudiées dans les équipes de recherches qui lui sont associées.

L'insertion professionnelle se fait principalement dans les métiers de la Recherche et de l’Enseignement dans les universités françaises ou étrangères et dans les organismes de recherche EPST et EPIC (CNRS, IRD, IRSN, ADEME, CEA, BRGM). 20 % des docteurs s’insèrent dans les entreprises de géophysique (Pétrole, Gaz, Eau), dans l’évaluation des risques...