Exercice Richter Antilles 2017 | INSTITUT DE PHYSIQUE DU GLOBE DE PARIS

Twitter

Aller au compte twitter

  Exercice Richter Antilles 2017

Du 21 au 24 mars, un exercice séisme et tsunami de grande ampleur est organisé aux Antilles. Il concerne notamment la Martinique, la Guadeloupe et les îles du nord. Tous les services opérationnels locaux sont mobilisés.

Le Ministère de l’Intérieur (Direction générale de la Sécurité civile et de la gestion de crise – DGSCGC –) et l’Union européenne (ECHO – service d’aide humanitaire et de protection civile de la Commission européenne) organisent, en lien avec les préfectures des Antilles, un exercice d’ampleur qui permettra d’entraîner les acteurs locaux de sécurité civile à faire face aux conséquences, d’abord, d’un séisme majeur, puis d’un tsunami.

La Guadeloupe, les îles du Nord et la Martinique participeront à cet exercice européen. Il est organisé en lien très étroit avec l'état-major de Zone, placé sous l'autorité du préfet de la Martinique, préfet de la Zone de défense et de sécurité « Antilles ».

 

Le séisme retenu pour le scénario de l’exercice « EU Richter Caraïbes 2017 » se rapprochera du séisme historique qui ravagea la Guadeloupe ainsi que de nombreuses autres îles du Nord de l’arc des Petites Antilles, le 8 février 1843.

 

Selon le scénario de l’exercice, un séisme de magnitude entre 8 et 8.5 a été localisé à l'est de la Grande-Terre en Guadeloupe à 40 km de profondeur à 14h TU. La secousse a du être destructrice avec des intensités entre VIII et IX en Guadeloupe. D'intensités décroissantes d'est en ouest.

Un tsunami factice potentiellement destructeur a atteint la Désirade vers 14h15 et Pointe-à-Pitre vers 14h40. Il a été mesuré à Deshaies à 14h27 avec 6,30 m de hauteur d'eau et à 2,60 m à Fort-de-France à 14h51, et avec des vagues certainement plus importantes à la Désirade et Pointe-à-Pitre.

Toujours dans ce scénario, deux répliques ressenties ont déjà été enregistrées à 14h43 TU (magnitude de 6.4) et à 15h54 TU (magnitude de 5.8) et d’autres fortes secousses, potentiellement destructrices sont à attendre dans les heures et jours qui suivent. À l'instar du séisme de 1843, de magnitude équivalente, ce séisme a pu produire des dommages importants (intensité VIII et plus à Antigua, intensité jusqu’à VII dans les îles voisines de Montserrat, Dominique, Martinique…)

L'observatoire volcanologique et sismologique de Guadeloupe maintient sa surveillance du volcan de la Soufrière de Guadeloupe, aucun changement dans l’activité n’a pour l’instant été détecté.

 

Plus d'informations :

 

 

Date de publication : 
21 Mars 2017