Thèse de Valerio Pasini | INSTITUT DE PHYSIQUE DU GLOBE DE PARIS

Twitter

Aller au compte twitter

Équipes de recherche

Géomicrobiologie

  Thèse de Valerio Pasini

Biopétrologie du manteau océanique hydraté
Encadrant (et co-encadrant) : 
Daniele Brunelli (Università di Modena e Reggio Emilia, Italie)
Résumé: 

Ce travail aborde la question de l'existence, dans les roches du manteau océanique, d’écosystèmes profonds soutenus par la serpentinisation. L'hydratation progressive des péridotites libère en effet de l'hydrogène moléculaire qui constitue une source d'énergie métabolique pour les microorganismes chemiolithoautotrophes. Un ensemble de techniques de microscopie et de spectroscopie a été mis en œuvre sur des minéralisations atypiques de serpentinites potentiellement induites par l'activité microbienne et présentes au sein de roches provenant de dorsales (ultra)lentes et des ophiolites des Apennins.

 

Les serpentinites océaniques présentent des assemblages minéralogiques constitués d’hydrogrenats andraditiques poreux abritant des accumulations de carbone organique endogène. Celles-ci correspondent à des reliques d’écosystèmes microbiens qui ont joué un rôle dans la dissolution des silicates hôtes et la précipitation de phases secondaires. De plus, la matière organique d'origine biologique a subi une dégradation hydrothermale, produisant ainsi une huile légère et mobile, libérée au cours de la circulation hydrothermale.

 

Les serpentinites des Apennins affichent une minéralisation constituée de filaments de millerite et de serpentine piégés dans la calcite qui ont été interprétés comme une colonisation fongique fossile.

 

Les résultats de cette étude confirment l'existence d'écosystèmes microbiens profonds dans le manteau hydraté, soutenus par les produits de la serpentinisation. Ils indiquent qu'une importante quantité de carbone organique peut être stockée dans la croûte océanique, influençant les cycles élémentaires entre le manteau et les enveloppes externes de la Terre.

Date de soutenance: 
Lundi 02 Septembre 2013 - 11:00
Jury: 
Alexis Templeton (University of Colorado at Boulder, USA) - Rapporteur; Wolfgang Bach (University of Bremen, Allemagne) - Rapporteur; Catherine Mével (CNRS/IPGP) - Examinatrice; Alessandro Gualtieri (Università di Modena e Reggio Emilia) - Examinateur