Thèse de Zouhir Adjerid | INSTITUT DE PHYSIQUE DU GLOBE DE PARIS

Twitter

Aller au compte twitter

Équipes de recherche

Géomicrobiologie

  Thèse de Zouhir Adjerid

Texture et modélisation thermodynamique : exemple des séries métamorphiques de haute température et de haute pression du Hoggar
Encadrant (et co-encadrant) : 
Khadidja Ouzegane (Université des Sciences et Techniques Houari Boumediene, Alger, Algérie)
Résumé: 

Le doctorat de Zouhir Adjerid entrait dans le cadre d'un programme de recherches dirigé par Khadidja Ouzegane et Jean-Robert Kiénast qui portait sur les terrains archéens et protérozoïques du Hoggar (Algérie). Pour préparer sa thèse, Zouhir Adjerid a séjourné de nombreuses fois à Paris, entre 2004 et 2009, pour une période totale d’environ 2 ans et demi. Son étude portait sur les roches et environnements géologiques suivants :

(i) les granulites protérozoïques alumino-magnésiennes du Djebel Khanfous (In-Ouzzal, Hoggar), dans lesquelles des paragenèses de très haute température (> 1000°), à osumilite, saphirine, spinelle, etc., ont été découvertes et étudiées ;

(ii) les talcschistes à disthène de Tin Eggoleh (terrane du Sérouènout, Hoggar Central), où deux cycles métamorphiques ont été mis en évidence. Une première paragenèse à talc-disthène-quartz, de faciès éclogite (~20 kbar et 600°C), y est remplacée par des symplectites à saphirine+cordiérite formées à haute température (~12 kbar et >800°C), suivies d’une rétromorphose dans le faciès amphibolite. Au voisinage de ces roches, des cipolins contiennent des hexa-aluminates de Ba et Sr qui sont des isomorphes de l’hibonite (hexa-aluminate de Ca, stable à très haute température) et constituent 2 nouvelles espèces minérales.

Dans les deux cas, Zouhir Adjerid a appliqué les méthodes de la pétrologie quantitative (microimagerie, bilans chimiques, pseudosections) pour reconstituer l'histoire P-T-déformation de certaines roches représentatives des terrains étudiés.

Date de soutenance: 
Mercredi 04 Novembre 2009 - 10:00