Analyse des compositions isotopiques de l'oxygène | INSTITUT DE PHYSIQUE DU GLOBE DE PARIS

Twitter

Aller au compte twitter

Équipes de recherche

Géochimie des isotopes stables

  Analyse des compositions isotopiques de l'oxygène



 

Les compositions isotopiques de l'oxygène (17O/16O et 18O/16O sur la molécule O2) des silicates et oxides peuvent être mesurées soit par fluorination par chauffage laser ou par fluorination (F2, BrF5) dans des bombes en nickel. La taille typique des échantillons est respectivement de l'ordre de 2 mg et 10 mg, et l'analyse par spectromètre de masse (MAT 253, Delta Plus XP ou Delta V) est effectuée avec des precisions de l’ordre de ± 0.07 et ± 0.02 ‰ (2 SD) respectivement pour les δ18O et ∆17O.

 

L'analyse du rapport 18O/16O de l'eau est effectuée en routine par équilibration avec du CO2 et analysé en mode flux continu d'Hélium via GasBench ou AP2003. Les quantités sont typiquement de l'ordre de 1 mL pour une precision sur les δ18O de ± 0.2 ‰.

 

Le rapport isotopique 18O/16O des carbonates est analysé conjointement avec celui du carbone (voir onglet "analyse des compositions isotopiques du carbone") sur des quantités typiquement de l’ordre 2 mg. La technique consiste à acidifier l'échantillon par H3PO4 pour en extraire du CO2 gazeux. Ensuite, le CO2 est analysé par spectrométrie de masse à flux continu d'He (AP2003) avec une précision de ± 0.1 ‰ (2 SD).

 

 

Pour plus d'informations, vous pouvez contacter Nelly Assayag, Carine Chaduteau, Pierre Agriner et Pierre Cartigny.