Thèse d'Amaury Bouyon | INSTITUT DE PHYSIQUE DU GLOBE DE PARIS

Twitter

Aller au compte twitter

Équipes de recherche

Géochimie des isotopes stables

  Thèse d'Amaury Bouyon

Variations du Degré Rédox vues par les Géochimies Isotopiques du Sélénium et du Soufre
Encadrant (et co-encadrant) : 
Résumé: 

Ma thèse s’articule autour de deux axes principaux, la mesure des isotopes du soufre et celle des isotopes du sélénium. La première est une technique maîtrisée du laboratoire qui permet d’étudier différents systèmes, tant sédimentaires archéens que volcanique. La seconde fait l’objet d’un développement en s’appuyant sur le nouveau spectromètre de masse de haute résolution, Mat253 Ultra.

 

Mat253 Ultra, in IPGP

 

Les échantillons qui m’intéressent sont du précambrien brésilien, des sédiments plus récents avec un intérêt particulier porté à la fraction soufrée organique ainsi que des carbonatites, roches volcaniques très particulières. Le but principal est de caractériser l’état redox ou l’évolution de l’état  redox dans ces sytèmes. Je m’appuie pour cela sur la multi-isotopie, à savoir la détermination  des trois rapports isotopiques du soufre. D’autres outils tels que l’isotopie du carbone ou de l’oxygène peuvent apporter  des contraintes supplémentaires.

 

Carbonatite samples.