Ingénieur en photogrammétrie | INSTITUT DE PHYSIQUE DU GLOBE DE PARIS

Twitter

Aller au compte twitter

  Ingénieur en photogrammétrie

• Contrat : catégorie A, corps IGR - CDD de 12 mois à temps complet à pourvoir à partir du 1er janvier 2021 - Rémunération brute mensuelle entre 2500 et 2800 € selon expérience.


• Mission : dans le cadre du Labex UnivEarth, le projet de la jeune équipe « EROSAT » a pour but d’évaluer le rôle des processus de pente dans les flux de sédiments et d’un soluté provenant de bassins versants (principalement en zone tropicale et alpine) et d’étudier leur impact sur la zone critique. Grâce à une approche interdisciplinaire mêlant données ObsEra, analyse géochimique et télédétection à échelles multiples, EROSAT vise à une analyse échelonnée entre instabilité gravitaire et charge de sédiments/soluté en rivière. Au final, EROSAT va proposer un modèle quantitatif du transport des sédiments et des solutés par instabilité gravitaire.

 

Les activités et missions du poste sont les suivantes :

  • Finaliser les routines de prétraitement préliminaire des images (à partir des archives, des images aériennes et satellitaires) qui sont ingérés dans la suite photogrammétrique MicMac (développée par l'IGN avec la collaboration de l'IPGP). Cette première mission consiste à homogénéiser les codes existants et à valider certaines étapes (par exemple bootstrap) afin de fournir un flux de travail automatique pour le traitement de grands lots. En outre, les développements récents doivent être également intégrés.
  • Ensuite, une analyse sera effectuée sur la propagation des erreurs dans les produits de sortie (nuages de points 3D, modèles numériques de terrain et ortho-mosaïques) par rapport aux données de référence (phase de validation).
  • Enfin, la production de grands volumes de bases de données seront réalisés (phase de production). L'analyse des séries chronologiques produites sera faite en collaboration avec les scientifiques du projet. La valorisation sous forme de codes documentés et d'au moins une communication (conférence ou articles scientifiques) sont attendus. Un travail exploratoire peut être effectué si les objectifs précédents sont atteints (par exemple, nouvelle approche des capteurs, radiométrie et traitement des ombres...).


• Affectation : Institut de physique du globe de Paris - 1 rue Jussieu 75005 Paris - Télétravail possible


• Candidatures : envoyer CV et lettre de motivation avant le 30 novembre 2020 à Antoine Lucas : lucas@ipgp.fr


• A télécharger : PDF iconfiche de poste en PDF

Date de publication : 
02 Novembre 2020