Trans-Atlantic imaging of the Lithosphere-Asthenosphere Boundary | INSTITUT DE PHYSIQUE DU GLOBE DE PARIS

Twitter

Aller au compte twitter

Équipes de recherche

Géosciences marines

  Trans-Atlantic imaging of the Lithosphere-Asthenosphere Boundary

 

Full site webpage here:

 

http://www.ipgp.fr/~marjanovic/ILAB/

 

La lithosphère est la principale composante de la tectonique des plaques et l'interface lithosphère-asthénosphère est présente sur tout le Globe.  Les objectifs du projet TransAtlanticILAB sont de caractériser la nature de la lithosphère en partant de la zone de formation au niveau des rides médio-océaniques jusqu'à un âge de 75 Ma, et d'imager l'interface lithosphère-asthénosphère en utilisant plusieurs méthodes géophysiques dans l'Océan Atlantique.

 

Le Conseil de la Recherche Européen, la principal organisme de financement européen, a accordé une bourse de recherche (ERC Advanced Grant) au professeur Satish Singh, pour étudier la lithosphère jusqu'à sa base et en dessous, jusqu'à 100 km de profondeur.  Les données ont été acquises à bord du vaisseau Western Trident, appartenant à WesternGeco IsoMetrix, pendant la période mars-avril 2015.  Un total de 2810 km de données sismiques de très grande profondeur ont été acquises, en partant du méridien de Greenwich à 1°S, sur une lithosphère de 75 Ma, dans une direction approximativement Est-Ouest, traversant la ride médio-atlantique à 1,3°S, sur une lithosphère d'âge zéro.  Le profile continue approximativement 500 km vers l'Ouest et recoupe une lithosphère de 0-25 Ma sur la plaque Sud-Américaine.

 

L'expérience de sismique réflexion sera complétée par des données de sismique réfraction acquises le long d'une partie du profile, offrant des informations sur les vitesses sismiques utiles pour la migration des données temps, et caractérisant la structure jusqu'à des profondeurs de 20-30 km.  Cette partie du projet sera menée conjointement par GeoMar en Allemagne et par l'IPGP en France.  Par la suite, 30 sismomètres large bande seront déployés au long des mêmes profiles afin de caractériser à grande échelle la vitesse du manteau supérieur, et de visualiser l'interface lithosphère-asthénosphère en utilisant la technique des fonctions récepteur.  British Natural Environmental Research Council et une bourse ERC du Conseil Européen attribuée à Dr. Kate Rychert assureront le financement de ce projet.  La bourse de recherche NSF de Dr. Steve Constable et Dr. Kerry Key permettra le déploiement d'instruments de magnétotellurique le long du même profile.  Toutes ces données seront utilisées pour une interprétation jointe afin d'obtenir un modèle de la formation et de l'évolution de la lithosphère océanique.