Bulletin d'activité du dimanche 17 mai 18h30 mis en ligne le 18 | INSTITUT DE PHYSIQUE DU GLOBE DE PARIS

Twitter

Aller au compte twitter

  Bulletin d'activité du dimanche 17 mai 18h30 mis en ligne le 18

MIS EN LIGNE LE 18 MAI

 

Description récapitulative de la mise en place de l'éruption du 17 mai 2015

 

Après une phase d’activité pré-éruptive qui a commencée à s’intensifier durant la seconde semaine d’avril et qui a connu un premier pic le 28 avril 2015, une éruption a débuté le 17 mai a 13H45.

 

Faits marquants ayant précédé cet évênement :

 

Sismicité

  • Le vendredi 15 mai : 19 séismes
  • Le samedi 16 mai : 56 séismes
  • Le dimanche 17 mai : 430 séismes (dépouillés pour le moment i.e. le 17 à 18h30)

Le 17 mai entre 00H00 et 05H00 l’OVPF a enregistré entre 1 et 7 séismes par heure.

  • A partir de 5H00, l’OVPF enregistre une augmentation significative du nombre de séismes et de leur magnitude.
  • A 11H10, début d’une crise sismique qui rentrera dans sa phase paroxysmale à 12H47.
  • A 13H14, l’activité diminue fortement. Cela correspond à une phase de migration du magma dans la partie sommitale qui est fortement fracturée.
  • A 13H45, le trémor apparaît. Il est tout d’abord plus soutenu sur la station sommitale Dolomieu Sud Ouest puis augmente fortement sur la station Château Fort.
  • A 14H00, confirmation visuelle de l’éruption à l’aide de la caméra de Piton de Bert alors que les nuages s’écartent.

 

 

Déformations :

  • Depuis la fin de l’éruption de février 2015, l’inflation à la base de l’édifice se poursuit avec une accélération mi-avril.
  • A 13:00 les déformations « rapides » commencent, d’abord sur Soufrière (au nord du Dolomieu) puis l’OVPF enregistre une nette migration vers le sud-est en direction de Château Fort.

 

 

Concernant le bilan des gaz volcaniques émis

  • Depuis plusieurs semaines les capteurs de l’OVPF enregistrent une alternance dans l’arrivée des gaz libérés en profondeur et ceux libérés en surface.
  • Depuis le début de l’éruption un important panache soufrés est visible et est transporté par le vent vers l’ouest. En fin de journée avec la disparition du plafond nuageux, de la ce panache est semble monter à haute altitude.

 

 

Concernant les observations sur le terrain.

Une première reconnaissance a été réalisée grâce au soutient logistique de la SAG. Les agents de l’OVPF qui se sont rendus sur site ont pu observer 3 fissures. Une haute, sous Dolomieu Sud Ouest et deux autres plus en aval. Les coulées épaisses qui s’en échappent contournent le cratère Château Fort de part et d’autre et s’écoulent rapidement.

L’ensemble des témoignages s’accorde à dire que les fontaines et les deux coulées sont d’une importance très supérieure à celles observées ces dernières années.