Bulletin d'activité du dimanche 30 juillet 2017 à 16h00 (Heure locale) | INSTITUT DE PHYSIQUE DU GLOBE DE PARIS

Twitter

Aller au compte twitter

  Bulletin d'activité du dimanche 30 juillet 2017 à 16h00 (Heure locale)

L’éruption débutée le 14 juillet à 00h50 heure locale se poursuit. L’intensité du trémor volcanique (indicateur de l’intensité éruptive en surface) reste à un niveau équivalent à 50% de la valeur observée en début d’éruption (Figure 1).

 

Figure 1 : Evolution du RSAM (indicateur du trémor volcanique et de l’intensité de l’éruption) entre 00h00 (20h UTC) le 14 Juillet et 15h30 (11h30 UTC) le 30 Juillet sur la station sismique de RVL, localisée sur le flanc sud du volcan. (© OVPF/IPGP)

 

-  Aucun séisme n’ a été enregistré au cours des dernières 24 heures.

 

- La tendance observée sur les capteurs de déformation, notamment GPS, semble se stabiliser ou s’inverser (à la déflation). Ce paramètre sera à suivre ces prochains jours.

 

 

La reconnaissance de terrain réalisée ce matin avec le concours de la Section Aérienne de Gendarmerie et le PGHM, a permis aux membres de l’OVPF d’effectuer différents relevés sur site. Le cône éruptif continue son édification, il est désormais complétement fermé et présente une bouche principale d’où jaillissent des projections intermittentes (Figure 2).  Une deuxième bouche, plus petite, sur la bordure nord du cône est nettement moins active, seules quelques projections sont rarement observées (Figure 2). La majorité de l’activité se fait désormais en tunnels de lave. Des cassures au sein de ces tunnels laissent s’échapper des bras de coulées de faible extension latérale. Cette activité reste confinée dans la partie proche du cône effusif.

 

Figure 2 : Prise de vue du site éruptif le 30/07/2017 – 9h05 (heure locale) (© OVPF/IPGP)

 

Le front de coulée n’a pas évolué depuis les derniers relevés et se situe toujours à 2.8 km de l’évent éruptif.

 

Les estimations réalisées par méthodes satellites via la plateforme HOTVOLC (OPGC - Clermont Ferrand) font état de débits minimums de l’ordre de 1-2 m3/s.