Bulletin d'activité du lundi 30 avril 2018 à 16h00 (Heure locale) | INSTITUT DE PHYSIQUE DU GLOBE DE PARIS

Twitter

Aller au compte twitter

  Bulletin d'activité du lundi 30 avril 2018 à 16h00 (Heure locale)

L’éruption débutée le 27 avril 2018 à 23h50 heure locale se poursuit. L’intensité du trémor volcanique (indicateur de l’intensité éruptive en surface) est restée relativement stable ces dernières 48h (Figure 1). Seules quelques fluctuations de faible amplitude ont été observées, et sont à mettre en relation avec des modifications morphologiques au niveau du site éruptif (édification de cônes volcaniques).

 

Figure 1 : Evolution du RSAM (indicateur du trémor volcanique et de l’intensité de l’éruption) entre 20h00 (16h UTC) le 27 avril et 15h0 (11h00 UTC) le 30 avril sur la station sismique de BOR (située au sommet). (© OVPF/IPGP)

 

- Ce matin une reconnaissance aérienne par un personnel de l'OVPF/LGSR a permit de faire un point sur l'évolution de la situation.

 

Trois évents sont toujours actifs au sud du Cratère Rivals (Figure 2).

 

Figure 2 : Prise de vue du site éruptif le 30/04/2018 à 10h20. (© OVPF/IPGP)

 

L'évent le plus au nord a une activité réduite. Les deux fontaines qui s'en échappent ne semblent pas dépasser la quinzaine de m en vue aérienne.

 

L'évent le plus au sud est constitué d'un cône qui ne dépasse pas cinq mètres de haut. La vue aérienne permet de comprendre que ce cône est presque complètement fermé. Par le petit orifice situé à son sommet de la lave est encore visible à l'intérieur. C'est par ce même orifice que s'échappent des fumeroles soufrées (point commun aux trois évents).

 

Entre ces deux évents un troisième situé au centre est beaucoup plus actif. Formé tout en longueur (3 fois sa hauteur soit environ 30 à 40 m de long), il est occupé par un lac où de grosses bulles de lave sont visibles donnant des fontaines lorsqu'elles explosent (Figure 2).

 

Lors du survol (10h20 en heure locale) seul ce dernier cône laissait s'échapper des coulées de lave. Malgré l'épais panache, trois bras de coulées actifs ont été observés. A 10h20 locale les deux bras de coulée plus à l'est n'avaient pas parcouru plus de 150 m alors que celle plus à l'ouest contournait par l'est le Cratère Cassien et avait parcouru environ 1,2 km.

 

L'observation aérienne confirme les éléments recueillis hier selon lesquels la coulée avait alors atteint dans la journée 2,6 km dont 400 m en longeant le rempart sud de l'Enclos. Les observations faites sur cette partie de la coulée semblent montrer qu'elle s'est refroidie (en surface au moins). Aucun épanchement liquide n'est visible en son front et aucune fumée n'est visible dans le rempart (Figure 3).

 

Figure 3 : Prise de vue du rempart de la coulée au pied du rempart de l’Enclos Fouqué le 30/04/2018 à 10h20. (© OVPF/IPGP)

 

- Une deuxième équipe de l’OVPF s’est rendue sur site pour procéder à des prélèvements de lave et à des prises de vue du site éruptif en vue de modélisation 3D du site.

 

- Compte tenu de l’orientation des vents, le panache de gaz était rabattu ce jour côté Piton Bert / Plaine des Sables.

 

- Les débits de surface estimés à partir des données satellites, via la plateforme HOTVOLC (OPGC – Clermont Ferrand) et MIROVA (université de Turin), relevés ce jour étaient de 4.3 ± 1.5 m3/s.

 

- Aucune déformation significative n’a été enregistrée ces dernières 24 heures sur le cône terminal.

 

- Deux séismes volcano-tectoniques sommitaux ont été enregistrés ces dernières 24 heures sous l’édifice du Piton de la Fournaise.