Formation de l'ïle | INSTITUT DE PHYSIQUE DU GLOBE DE PARIS

Twitter

Aller au compte twitter

  Formation de l'ïle

Formation du point chaud de l'île de la Réunion

 

L’île de la Réunion est le plus jeune chaînon du tracé du point chaud, qui a formé les Trapps du Deccan en Inde, les Laccadives, les Maldives, les îles Chagos et les Mascareignes. La Réunion est une île volcanique jeune, située à 800 km à l’est de Madagascar, par 21° de latitude sud et 55°30’ de longitude est, et à 200 km à l’ouest-sud-ouest de Maurice, son île sœur. De forme elliptique d’axe nord-ouest sud-est, son périmètre est de 207 km et sa surface de 2512 km². Elle est le sommet émergé d’un cône aplati reposant sur le plancher océanique par 4000 m de fond, de base de 200 km sur 240 km. L’altitude totale, du plancher océanique jusqu’au sommet est de 7000 m.

 

L'’océan indien ouest. Au fond de l'’océan est indiqué le tracé du point chaud, le plateau des Mascareignes à l’'est de la ride océanique (flèche rouge partant de la Réunion). Le tracé continue à droite de la ride avec les îles Chagos, les Maldives et Laccadives et termine avec les Trapps du Deccan. Le tracé a été coupé entre 35 et 48 millions d’'années par la ride océanique.

Il y a environ 200 millions d’années, le supercontinent la Pangée s’était morcelé en plusieurs continents séparés. L’ouverture de l’Océan Indien s’est effectuée il y a environ 160 millions d’années et, entraînée par les cellules de convection, l’Inde s’est séparée du continent d’Afrique et a dérivé vers le nord.

 

Il y a 65 millions d’années, la plaque indienne se trouvait à l’emplacement actuel de la Réunion. A ce moment, un nouveau panache mantellique, arrivait à la surface. Après avoir traversé la croûte continentale de l’Inde, le panache inonda la partie centrale du continent indien et la croûte océanique à l’ouest de celui-ci. C’était la naissance d’un nouveau point chaud. Il occasionna un volcanisme exceptionnel, couvrant 1,5 millions de km2 avec une épaisseur de plusieurs kilomètres. Ce flot de magma fut déversé en un laps de temps très court à l’échelle géologique, l’essentiel du volume étant mis en place en moins de 500 000 ans (Vincent P.M., 1994). Ceci correspond à environ 1010m3 de magma par an, soit environ 1 000 fois la production annuelle du Piton de la Fournaise (Staudacher et al. 2003). En même temps une quantité phénoménale de gaz volcaniques fut libérée, provoquant, d’après une hypothèse de Courtillot et al., (1988), la disparition des dinosaures.

 

Ces magmas sont essentiellement basaltiques et l’immense plateau ainsi mis en place est appelé les « Trapps du Deccan ». Il couvre une grande partie de l’intérieur et de l’ouest de l’Inde. L’érosion de la côte ouest a donné accès aux différentes coulées empilées les unes sur les autres. On peut aujourd’hui observer des coulées de lave sur une hauteur de 1700 m, mais l’épaisseur totale pourrait atteindre environ 3000 m (Vincent P.M., 1994).

 

Après son passage sur le point chaud de la Réunion, la dérive de l’Inde vers le nord continue, laissant derrière elle le bloc continental des Seychelles avec le pendant immergé des Trapps du Deccan, le banc basaltique de Saya de Mahla, dont l’âge a été déterminé également à 64 millions d’années, l’âge de la naissance du point chaud (White and McKenzie, 1989).

 

Il subsista ensuite un magmatisme de moindre importance. Celui-ci est à l’origine de la formation sur le plancher océanique d’un chapelet d’îles et de reliefs volcaniques sous-marins, comparable aux îles hawaiiennes, s’alignant à partir des Trapps du Deccan : les Laccadives, les Maldives, les Chagos, le plateau des Mascareignes, l’île Maurice et enfin la Réunion, le dernier chaînon actif, situé au-dessus du point chaud. Les âges des îles et monts sous-marins (en millions d’années dans la figure en haut) indiquent leur passage sur le point chaud dans le passé. Cependant la naissance d’une dorsale océanique suivant un axe nord-ouest sud-est a coupé cet alignement entre les îles Chagos et les Mascareignes il y a environ 40 millions d’années. Ainsi le tracé sous-marin du point chaud s’étend de la Réunion - âge 0 à 5 millions d’années - jusqu’au plateau sous-marin de Nazareth Bank – 35 millions d’années - sur la plaque africaine à l’ouest de la ride océanique (voir les flèches rouges). Il se poursuit à l’est de la ride océanique avec les îles Chagos - 48 millions d’années – et monte jusqu’aux Trapps du Deccan, dont les roches ont l’âge de la formation du point chaud de 65 millions d’années.