Le réseau géochimique | INSTITUT DE PHYSIQUE DU GLOBE DE PARIS

Twitter

Aller au compte twitter

  Le réseau géochimique

Prélèvement d'une source sur la Soufrière

Le réseau de physico-chimie des fluides

 

L'étude du système hydrothermal sur un volcan tel que la Soufrière est fondamental pour une meilleure connaissance de l'aléa, pour optimiser la surveillance et la prévention. En effet, les éruptions phréatiques telles celles de 1956 et 1976-1977 trouvent leur origine dans les perturbations des équilibres physico-chimiques du système hydrothermal (zone où l'on trouve des interactions complexes chimiques, physiques et thermiques entre les eaux de pluie, les roches encaissantes et les gaz volcaniques). Ces équilibres seront aussi dans certains cas perturbés par la remontée vers la surface de magma qui pourrait générer une éruption en surface.

 

 

  • 7 fumerolles sont échantillonnées manuellement pour l'analyse des gaz volcanique (pH, température et composition chimique) ;
  • 8 sources thermales sont analysées manuellement tous les mois (pH, température, composition ionique, conductivité et débit) qui sont : Bain Jaune, Pas du Roy, Tarade, Galion, Chute du Carbet, Carbet Echelle, Bains Chauds du Matouba, Eaux Vives, Habitation Revel ;