Sismologie planétaire | INSTITUT DE PHYSIQUE DU GLOBE DE PARIS

Twitter

Aller au compte twitter

Équipes de recherche

Planétologie et sciences spatiales

  Sismologie planétaire

La sismologie est maintenant un outil commun des sciences de la Terre, de la planétologie et de l'astrophysique pour déterminer la structure interne des planètes et de leurs satellites (Terre, Lune, Mars), des planètes géantes (Jupitere, Saturne) de notre Soleil et des étoiles.

Notre équipe à analysé depuis le milieu des années 1990 les diverses données obtenues en sismologie planétaire sur la Lune (par Apollo), mais aussi sur Mars (Viking) et Jupiter (par télédetection depuis la Terre), avec un effort particulier pour les données Apollo qui ont été entièrement re-analysées. Nous avons ainsi contribué à l'élaboration de nouveaux modèles de structure interne de la Lune, en particulier de la croûte lunaire, avons modélisé et interprété les signaux générés par les impacts naturels et artificiels sur la Lune et interprété les séismes profonds Lunaire en termes de processus de rupture et de température du manteau.

Nous avons aussi contribué à la préparation des futures expériences de sismologie Martienne, et tout particulièrement de la mission InSight, en modélisant les signaux sismiques et le bruit micro-sismique ou instrumental des futures stations sismiques Martienne. Comme équipe PI de l'expérience SEIS, nous animons avec le Jet Propulsion Laboratory  le SEIS Mars Structure Service et fournirons, entre autres, ainsi les premiers modèles de structure interne de Mars déduis de la sismologie. Avec le CNES nous développons les méthodes d'analyses de données de télédétection permettant de localiser les cratères d'impacts frais sur Mars, pour permettre de telles localisations des que des signaux sismiques associés à des impacts seront localisés.

Après InSight et durant la décade 2020-2030, nos efforts iront vers Vénus, grâce au projet VAMOS dont l'objectif est de détecter depuis l'orbite les ondes de surface des séismes de Venus, et vers la Lune, en espérant que les prochaines missions chinoise du programme Chang'e ou NF de la NASA ( Lunar Geophysical Network) permettront un retour de la sismologie sur la Lune.