Signification du potentiel redox dans les eaux naturelles | INSTITUT DE PHYSIQUE DU GLOBE DE PARIS