Réunion | INSTITUT DE PHYSIQUE DU GLOBE DE PARIS

Twitter

Aller au compte twitter

  Réunion

 

L’observatoire permanent OVPF à la Réunion est la source de nombreuses études au sein de l’IPGP. L’équipe de sismologie mène depuis plusieurs années des recherches scientifiques et des campagnes de terrain pour mieux comprendre l’activité volcanique et gravitaire sur le volcan. Après la mise en place de stations sismologiques permanentes dans le cadre de l’ANR UNDERVOLC (Florent Brenguier), des antennes sismologiques et des caméras ont été installées en juillet 2015 dans le cadre du projet Européen ERC SLIDEQUAKES (Anne Mangeney). L’objectif de ce projet est de détecter, caractériser et suivre l’activité des éboulements récurrents dans le cratère Dolomieu et d’étudier leur lien avec l’activité volcanique. En effet, des travaux récents suggèrent que les caractéristiques de ces éboulements, générés par la fragilisation du cratère, pourraient fournir des informations sur la nature des éruptions à venir. La grande fréquence des éboulements et la topographie simple sur laquelle ils s’écoulent font du cratère Dolomieu un laboratoire unique à grande échelle pour étudier les écoulements gravitaires. A l’heure actuelle, ces éboulements sont détectés, localisés et leur volume est calculé à partir de l’énergie sismique enregistrée sur les stations. Ils sont également filmés à l’aide des caméras. Ces données complétées par des mesures scanner-laser dans le cadre de l’ERC SLIDEQUAKES fournissent des outils uniques pour caractériser la dynamique des écoulements gravitaires et suivre leur évolution temporelle en lien avec les forçages externes. Nos études couplées sismologie/photogrammétrie, en lien avec les méthodes acoustiques et géochimiques, ont par ailleurs permis de calculer le flux de magma à partir du signal sismique généré. Ces travaux ont un fort impact potentiel pour la quantification de l’évolution temporelle du flux de magma émis par un volcan lors d’une éruption.