Un nouveau capteur autonome pour mesurer en continu l'humidité et la conductivité d'un milieu poreux | INSTITUT DE PHYSIQUE DU GLOBE DE PARIS

Twitter

Aller au compte twitter

  Un nouveau capteur autonome pour mesurer en continu l'humidité et la conductivité d'un milieu poreux

Une équipe de chercheurs de l'Institut de physique du globe de Paris présentent, dans un article publié le 11 mai 2017 dans la revue scientifique Sensors, un nouveau capteur de terrain capable de suivre in situ et en continu l'humidité, la conductivité et la température d'un milieu poreux tel qu'un sol.

 

A la différence des capteurs existants, celui-ci permet de mesurer avec précision la permittivité diélectrique complexe du milieu, une propriété physique sensible à la teneur en eau du milieu et à sa salinité, en éliminant tout risque de biais instrumental et d'effets parasites. Cette fiabilité permet de s'appuyer sur les nombreux modèles géophysiques de conversion de la permittivité en teneur en eau et salinité.

 

Sonde dernière génération pour la valorisation

Le capteur bénéficie en outre des derniers avancées dans le domaine des technologies de l'information et de la communication afin d'obtenir un réseau sans fil de sondes autonomes permettant un suivi temporel et spatial à distance. Les développements actuels cherchent à simplifier et standardiser ces capteurs en vue d'une valorisation industrielle, répondant ainsi à de multiples applications telles que la mise en place d'un réseau de sondes pour les recherches fondamentales en hydrologie mais également dans des secteurs comme l'agriculture, le génie civil, le suivi de processus...

 

En savoir plus :

Date de publication : 
24 Août 2017