bandeau accueil Institut Recherche Observatoires Enseignements Actualites Notre Terre Francais English Spanish

Géochimie et cosmochimie

Contacts


Le laboratoire de géochimie et cosmochimie a été fondé en 1967 par le professeur Claude Allègre. Il est issu du Groupe Louis Barrabé fondé par Claude Allègre, Marc Javoy et Gilles Michard et installé initialement dans une ancienne usine à St Maur, près de Paris, il a rejoint l’Institut de Physique du Globe de Paris en 1968 dans son emplacement actuel, sur le site de Jussieu. Constituée d’une trentaine de personnes, cette équipe s’investit dans des thématiques variées en sciences de la Terre.

Pionnier de la géodynamique chimique, le laboratoire a été un artisan majeur de toutes les découvertes importantes en sciences de la Terre : planétologie, tectonique des plaques, exploration lunaire, cosmochimie, grands cycles de surface et bien d’autres. L’approche de cette équipe est l’utilisation des éléments chimiques comme des traceurs des phénomènes géologiques. C’est en cela que la géochimie est différente de la chimie. Elle utilise les lois fondamentales de la chimie et les propriétés des éléments chimiques dans des contextes variés :solides et silicates fondus (Terre interne et corps planétaires) en solution (océans, rivières), gazeux (nébuleuse solaire primitive). Son objectif est de contribuer à comprendre par cette approche spécifique comment notre planète s’est formée, s’est différentiée et fonctionne.

Les thématiques actuelles de cette équipe se diversifient. Le stockage géologique du CO2, l’érosion des continents, le cycle de l'eau aux Antilles, la géomorphologie ou bien encore la paléo-océanographie sont des disciplines nouvelles pour nous. Elles viennent compléter nos thématiques plus traditionnelles telles que l’étude de la formation du système solaire ou la différenciation des grands réservoirs terrestres.

Discipline variée dans ses objectifs scientifiques, elle est également diverse dans ses approches et ses techniques de mesure. Les gaz rares, les isotopes stables du bore ou du magnésium ou bien encore les isotopes du plomb ou du néodyme à très haute résolution sont pour nous les témoins des évènements géologiques. Nous les mesurons grâce à des spectromètres de masse de plus en plus performants et aux noms très poétiques : Noblesse, Neptune, Triton.

Le nouvel emplacement que sera le site de Cuvier donnera une nouvelle dimension à notre équipe. Des liens plus simples avec les autres équipes de géochimie et les autres départements scientifiques de l’IPGP découleront de cette nouvelle proximité géographique.

version imprimable

Logo Tutelle
Institut de Physique du Globe de Paris - Mise à jour 04/2014
Site publié avec e-Lectron - Contact : Webmaster IPGP