bandeau accueil Institut Recherche Observatoires Enseignements Actualites Notre Terre Francais English Spanish

L'observatoire de la Réunion - OVPF

Observatoire volcanologique du Piton de la Fournaise



 Observatoire Volcanologique du Piton de la Fournaise
14 RN3 - Km 27
97418 La Plaine des Cafres
Réunion
France
Observatoire Volcanologique du Piton de la Fournaise 14 RN3 - Km 27 97418 La Plaine des Cafres Réunion France
Téléphone: +262 (0)2 62 27 52 92
Fax: +262 (0)2 62 59 12 04
Téléphone: +262 (0)2 62 27 52 92 Fax: +262 (0)2 62 59 12 04


L'Observatoire Volcanologique du Piton de La Fournaise fait partie de l'Institut de Physique du Globe de Paris.
Les rapports d'activité du Piton de la Fournaise sont disponibles sur la page actualités.



Ses missions


L'OVPF a deux missions principales : la recherche sur le fonctionnement et l'évolution des volcans d'un part et la surveillance de l'activité du Piton de la Fournaise d'autre part avec le suivi des éruptions et des coulées de laves.

Le Piton de la Fournaise est probablement le volcan avec le plus grand nombre d’éruptions par an dans le monde, avec 27 éruptions entre 1998 et 2007 et une moyenne d’une phase éruptive tous les 9 mois.
L’activité du Piton de la Fournaise est surveillée 24h/24 par l’observatoire volcanologique par plusieurs réseaux de surveillance et de recherche. Si nous savons aujourd’hui prévoir les éruptions à long terme (plusieurs semaines), il est encore impossible de prédire la date et l’heure précises.

Vu l’activité intense, il est conseillé avant les randonnées au volcan de se renseigner via la presse de l’état de l’activité du volcan et de suivre les indications de l’ONF à l’entrée du Pas de Bellecombe et sur le terrain. L’accès au cratère Dolomieu est actuellement interdit par arrêté préfectoral en raison des risques d'effondrement de ses parois.
Ce risque est particulièrement important depuis l'effondrement du Dolomieu, qui a profondément bouleversé la stabilité du massif. Le bord du Dolomieu est devenu très instable et certaines parties risquent de s'effondrer à tout moment.


Son histoire


Depuis l’arrivée des premiers habitants permanents sur l’île, des observations d’une activité soutenue du volcan du Piton de la Fournaise ont été signalées. Mais déjà au XIII siècle, des marins arabes ont rapporté des observations d’une île à l’est de Madagascar où le feu jaillit en permanence.

Alfred Lacroix en 1936 exprime le souhait de l’installation d’un observatoire volcanologique pour l’étude du Piton de la Fournaise...et continu : Aucune observation instrumentale n’a été faite et il serait à souhaiter qu’un sismographe fût installé à proximité du volcan pour enregistrer les mouvements microsismiques qui accompagnent certainement la montée de la lave, lors des paroxysmes

Seulement une quarantaine d’années plus tard, l’éruption hors enclos de 1977, qui détruit partiellement Piton Sainte Rose fait avancer les choses. Les autorités, le département, le CNRS décident de la construction d’un observatoire volcanologique et confient sa gestion à l’Institut de Physique du Globe de Paris.

L'observatoire est opérationnel fin 1979. Il est situé à la Plaine des Cafres, à 15 km à vol d’oiseau du sommet du volcan, mais la transmission par radio des données permet une surveillance en temps réel. Nous avons une cinquantaine de capteurs sur le massif du Piton de la Fournaise, qui ont besoin d’un entretien et de réparations constantes.

version imprimable

Logo Tutelle
Institut de Physique du Globe de Paris - Mise à jour 04/2014
Site publié avec e-Lectron - Contact : Webmaster IPGP