bandeau accueil Institut Recherche Observatoires Enseignements Actualites Notre Terre Francais English Spanish

Le séisme de Hazara, Paskistan

8 octobre 2005 - Magnitude 7.3 à 7.6

Ce séisme s'est produit dans l'état de l'Azad-Kashmir (Pakistan) à proximité de la frontière Indo-Pakistanaise. Sa magnitude a été estimée à 7.6 environ. Il a causé de très forts dégats et fait plus de 20 000 victimes, principalement au Pakistan. La ville la plus touchée est Muzaffarabad, très proche de l'épicentre. Islamabad, capitale du Pakistan (environ 100km au sud), ainsi que Srinagar (capitale du Cashemire indien) ont également été fortement affectées. La localisation de l'épicentre et des répliques, et les mécanismes au foyer calculés montrent que le séisme a rompu un faille inverse, située dans la « syntaxe de l'Hazara » à la terminaison ouest de l'Himalaya.

La chaîne Himalayenne, ainsi que le plateau du Tibet, sont le résultat de la convergence entre l'Inde et l'Asie, Ces deux plaques continentales sont entrées en collision il y a un peu plus de 50 millions d'années. Elles continuent actuellement à se rapprocher à une vitesse d'environ 5cm par an. Le front sud de l'Himalaya est marqué par une faille chevauchante majeure qui absorbe une part importante (à peu près 2cm/an) de cette convergence. Ce chevauchement limite au nord la plaine indo-gangétique, très peuplée, et est responsable de nombreux séismes destructeurs.

Des séismes comparables à celui du 8 Octobre sont documentés tout au long du front chevauchant himalayen. Par exemple : 1905 à environ 500km au SE de l'Hazara (séisme de Kangra, magnitude 7.8 à 8, environ 20 000 victimes) ; 1934 (Est du Népal, magnitude 8.1, environ 10 000 victimes) ; 1950 (Assam, magnitude 8.5 À 8.7). Au Cachemire, un séisme peut-être semblable à celui du 8 Octobre, s'est déjà produit en 1555, et aurait fait jusqu'à 60 000 victimes. La « syntaxe de l'Hazara », oùs 'est produit le tremblement de terre du 8 Octobre, est à la transition entre l'Himalaya et les chaînes de l'Indu-Kuch et du Pamir. Les structures Himalayennes y sont replissées en antiforme, et la géométrie des failles actives (failles inverses et chevauchements pour la plupart) y est relativement complexe dans le détail.



Si vous utilisez ces figures, veuillez indiquer :
© Copyright, Laboratoire de Tectonique IPGP-CNRS - Robin LACASSIN

While using these figures, please quote:
© Copyright, Laboratoire de Tectonique IPGP-CNRS - Robin LACASSIN


Pour en savoir plus

version imprimable

Logo Tutelle
Institut de Physique du Globe de Paris - Mise à jour 04/2014
Site publié avec e-Lectron - Contact : Webmaster IPGP