Marc Chaussidon reconduit dans ses fonctions de directeur de l’IPGP | INSTITUT DE PHYSIQUE DU GLOBE DE PARIS

Twitter

Aller au compte twitter

  Marc Chaussidon reconduit dans ses fonctions de directeur de l’IPGP

Suivant l’avis du conseil d’administration de l’établissement, et en accord avec la Présidente d’Université de Paris, le décret du 25 mars 2021 nomme Marc Chaussidon directeur de l’Institut de physique du globe de Paris pour un nouveau mandat de 5 ans.

 

Marc Chaussidon, directeur de l’IPGP pour un second mandat. (© Université de Paris, Lionel Pagès)

Nommé directeur de l’établissement pour un premier mandat en 2016, Marc Chaussidon, directeur de recherche au CNRS et géochimiste spécialiste de l’étude des matériaux extraterrestres et des roches terrestres anciennes, s’était porté candidat à sa succession auprès du conseil d’administration de l’institut.
Son projet, présenté aux administrateurs le 18 février dernier, s’inscrit dans une continuité revendiquée de gouvernance de l’établissement afin d’assurer un contexte de stabilité aux missions de recherche, d’observation et de formation de l’IPGP et ainsi en faciliter les évolutions.

 

La précédente mandature s’est notamment illustrée par l’accompagnement de la création d’Université de Paris, en 2019, dont l’IPGP est désormais établissement-composante. Par ailleurs, la structuration de la recherche de l’institut en 4 thèmes fédérateurs (Intérieurs de la Terre et des planètes, Risques naturels, Origines, et Système Terre) a permis d’insuffler une nouvelle dynamique scientifique et de créer un cadre pour l’évolution scientifique de l’établissement. Un autre fait marquant a été la création, suite à la découverte en mai 2019 du 4ème volcan actif français au large de Mayotte, du réseau de surveillance volcanologique et sismologique de Mayotte dont l’IPGP assure la responsabilité opérationnelle avec ses partenaires, le CNRS, l’IFREMER et le BRGM.

 

Au cours de ce nouveau mandat de 5 ans, Marc Chaussidon, accompagné d’une équipe partiellement renouvelée de 5 directrices et directeurs adjoints, souhaite continuer à faire évoluer l’IPGP. Le plan stratégique en cours de construction vise à fortifier les thématiques de recherche actuelles et à mieux ancrer les travaux menés à l’IPGP au cœur des questions sociétales liées aux risques naturels telluriques et au changement environnemental et climatique. L’intégration de l’institut dans Université de Paris est une opportunité pour renforcer l’attractivité de l’IPGP et celle des sciences de la Terre, de l’environnement et des planètes, et pour s’ouvrir d’avantage à des approches pluridisciplinaires en lien avec les 3 facultés d’Université de Paris.

 

> voir le communiqué de presse

 

À propos de Marc Chaussidon :

Marc Chaussidon est un spécialiste de l'étude des compositions chimiques et isotopiques de la matière extraterrestre et des roches terrestres anciennes. Ses travaux les plus récents concernent la chronologie de formation du système solaire, la composition isotopique du Soleil, l'origine des premiers solides dans le Système Solaire, l’évolution précoce des planètes, la reconstitution des variations de la température des océans sur Terre à l'échelle des temps géologiques depuis 3,5 milliards d'années.

 

Après un diplôme d'ingénieur de l'École Nationale Supérieure de Géologie de Nancy en 1985 et une thèse de géochimie isotopique à l'Institut National Polytechnique de Lorraine, il a été recruté comme chargé de recherches CNRS au Centre de Recherches Pétrographiques et Géochimiques de Vandœuvre-lès-Nancy en 1988. Il y est devenu directeur de recherches CNRS en 1998 et a été professeur chargé de cours à l'École Polytechnique dans le département de Physique de 2008 à 2019.

 

Marc Chaussidon a reçu la médaille d'argent du CNRS, la médaille Houtermans de l'European Association of Geochemistry, le prix jeune chercheur de la région Lorraine, est fellow de la Geochemical Society, de l'European Association of Geochemistry, de la Meteoritical Society et de l’American Geophysical Union, a été lauréat d'une bourse senior de l'European Research Council, et l'astéroïde 7048 a été nommé Chaussidon par l'International Astronomical Union. Il est l'auteur ou le co-auteur de 170 publications dans des revues internationales, dont 25 dans les revues Science et Nature, 6 ayant eu la couverture de ces deux revues.

 

Marc Chaussidon a exercé plusieurs responsabilités nationales comme la présidence de la section 18 "Terre et Planètes" du Comité National de la Recherche Scientifique, la présidence de comités d'évaluation des programmes blancs de l'ANR, et la présidence de la commission spécialisée Terre Solide de l'INSU-CNRS. Il est ou a été membre de plusieurs conseils scientifiques ou conseils d'administration (ENS Lyon, ENSG Nancy, CRPG Nancy, Observatoire de Paris, BRGM) et a été membre de comités de programme étrangers (NASA, ERC).

Marc Chaussidon a rejoint l'Institut de physique du globe de Paris en 2014, dans l'équipe cosmochimie, astrophysique et géophysique expérimentale, après avoir siégé à son conseil scientifique depuis 2005. Il en a été nommé directeur, pour un premier mandat, en mars 2016.