Université de Paris lauréate de l’appel à projets ExcellencES : un volet Géosciences durables mené par l’IPGP | INSTITUT DE PHYSIQUE DU GLOBE DE PARIS

Twitter

Aller au compte twitter

  Université de Paris lauréate de l’appel à projets ExcellencES : un volet Géosciences durables mené par l’IPGP

Université de Paris fait partie des 15 universités françaises lauréates de l’appel à projets ExcellencES lancé par le Ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation et le Secrétariat général pour l’investissement. Elle a obtenu 30 millions d’euros pour son projet FIRE-UP qui s’articule autour de deux programmes d’actions : l’un portant sur la citoyenneté globale et l’autre axé sur la création d’espaces mettant en relation la science, l’innovation et la société. Un "atrium" de ce second programme sera dédié aux Géosciences durables et permettra de développer une interface de recherche collaborative entre l'industrie et l’IPGP pour valoriser l’apport des sciences de la Terre à la transition énergétique et l'adaptation au changement climatique.


Le projet FIRE-UP (renForcer l’Interdisciplinarité et la Recherche d’Excellence pour la société à Université de Paris) propose deux programmes d’actions mobilisant les leviers de l’interdisciplinarité et de l’innovation pour renforcer son impact sur la société.

Un premier programme propose de former les étudiants et étudiantes à une nouvelle citoyenneté mondiale à travers un continuum organisé en trois actions, depuis la licence jusqu’au post-doctorat.

  • L’action P.A.R.I.S. : un projet de formation interdisciplinaire, basée sur la résolution de problèmes et axée sur la réponse aux Objectifs de Développement Durable de l’ONU. Étudiants et étudiantes pourront acquérir les compétences et les connaissances nécessaires pour résoudre les problèmes complexes se posant dans les métropoles telles que Paris.
  • L’action « Crossing Cutting Edges » (franchir les limites) : un appel international compétitif pour des doctorants ou des post-docs pour mener des projets interdisciplinaires de rupture . à l’interface des disciplines.
  • L’action Project Factory : pour susciter, accompagner et financer des projets de transfert de technologie realisés par des étudiants et étudiantes, du premier au troisième cycle, en leur offrant un environnement scientifique adapté,

Le second programme propose la création d’espaces dédiés « atriums », lieux réunissant les forces d’Université de Paris sur des thématiques emblématiques pour maximiser son impact sur la ville et la société en général.

Les financements permettront de créer les trois premiers espaces :

  • L’atrium des Humanités et des Sciences sociales afin de renforcer le dialogue entre ces disciplines mais également avec la santé et les sciences avec l’objectif de proposer de nouveaux modèles d’engagement public et d’aider à façonner les politiques publiques pour relever les défis sociétaux.
  • L’atrium des Géosciences Durables réunissant les chercheurs et les industriels pour élaborer de nouvelles solutions autour de la transition énergétique et le changement climatique
  • L’atrium autour de la santé des femmes avec la création d’un lieu dédié à la formation et à la recherche sur tous les aspects de la santé des femmes, en s’appuyant sur les forces uniques de l’université en matière de santé et de sciences sociales.


Plus particulièrement, l'atrium des Géosciences durables s'articulera autour de trois axes scientifiques : les sources naturelles et le stockage de l'hydrogène, la géothermie et le recyclage des métaux rares cruciaux. En s'appuyant sur les compétences et l'expertise existante de l'IPGP, le financement de cet atrium va permettre de mettre en place un écosystème complet pour favoriser les collaborations scientifiques avec les industriels, notamment par la création de chaire industrielles au sein de l’institut.


En remportant cet appel à projets Université de Paris affirme ainsi son ambition d’université de recherche intensive de rang mondial, citoyenne et audacieuse qui ose des approches innovantes en s’appuyant sur le potentiel de ses étudiants et étudiantes et de ses enseignants-chercheurs, et qui s’ouvre au dialogue avec la société, le monde socio-économique et le territoire.

 

En savoir plus :
> le communiqué de presse sur le site d'Université de Paris
> l'annonce des lauréats par le MESRI