Je suis
FR FR
Citoyen / Grand public
Chercheur
Étudiant / Futur étudiant
Entreprise
Partenaire public
Journaliste
Enseignant / Elève

Ingénieur(e) en exploitation d’instrumentation géophysique et gestion de données

Informations principales

Référence : 2024-1566007 BAP : C - Sciences de l'ingénieur et Instrumentation scientifique Corps ITRF : Ingénieur d'études Catégorie : A

Date de publication : 14/05/2024

Durée de contrat : 2 ans

Date limite de candidature : 13/06/2024

Rémunération : 3200€ brut

Date souhaitée de prise de fonction : 01/07/2024

OVSM-IPGP, Morne des Cadets, 97250 Fonds-Saint-Denis, Martinique

L’institut de physique du globe de Paris

Institut de recherche en géosciences de renommée mondiale fondé en 1921, associé au CNRS, établissement-composante d’Université Paris Cité et regroupant plus de 500 personnes, l’IPGP couvre toutes les disciplines des sciences de la terre et des planètes via l’observation, l’expérimentation et la modélisation, à toutes les échelles de temps et d’espace.

Les thématiques de recherche sont structurées à travers 4 grands thèmes fédérateurs : Intérieurs de la Terre et des planètes, Risques naturels, Système Terre, Origines.

L’IPGP a aussi la charge de services labellisés en volcanologie, sismologie, magnétisme, gravimétrie et érosion. Notamment, les observatoires permanents de l’IPGP surveillent les 4 volcans actifs français d’outre-mer en Guadeloupe, en Martinique, à la Réunion et à Mayotte (REVOSIMA).

L’IPGP héberge des moyens de calcul puissants et des installations expérimentales et analytiques de dernière génération et bénéficie d’un soutien technique de premier plan.

Le département de la formation et des études doctorales de l’IPGP offre à ses étudiants des formations en géosciences qui associent observation, analyse quantitative et modélisation et qui reflète la qualité, la richesse et la diversité thématique des recherches menées par les équipes de l’IPGP.

L’équipe et/ou le service

L’observatoire a des tâches de surveillance, de recherche, et de diffusion des savoirs en volcanologie et sismologie ce qui l’amène à exploiter en continu des données depuis plus de 50 ans pour la compréhension et la prévention des risques telluriques en Martinique.

L’équipe de l’observatoire comprend 11 personnes :
2 chercheurs (géophysique), 3 ingénieurs, 2 assistant-ingénieurs, 1 technicien, 1 gestionnaire, 2 agents techniques.

L’observatoire opère un réseau qu’une quarantaine de sites de mesures continues comprenant des sismomètres accéléromètres, stations GNSS, inclinomètres et capteurs environnementaux, ainsi que des sites pour des mesures ponctuelles ou de répétition. D’autres capteurs et campagnes de prélèvement permettent aussi le suivi de paramètres géochimiques.

A l’issue du projet Interreg PREST (https://interreg-prest.com/), l’observatoire a acquis une plateforme marine instrumentée (sondeur multi-faisceau et ROV petits fonds, bouée instrumentée) pour les besoins des observatoires de l’IPGP en Martinique et en Guadeloupe et pour les besoins de la communauté scientifique des Petites Antilles.

Missions

Au sein de l’équipe technique de l’observatoire (3 ingénieurs, 2 assistant-ingénieurs, 1 technicien, 1 agent technique), l’ingénieur(e) recruté(e) participera à l’exploitation, au maintien et à l’amélioration des différents réseaux de mesures géophysiques de l’observatoire.

Il /elle aura également la responsabilité de la gestion de la plateforme marine instrumentée, de l’organisation et la réalisation de campagnes de mesures associées, ainsi que des outils logiciels permettant l’acquisition des données, leur traitement, archivage et distribution. La plateforme marine, dont il /elle sera responsable est actuellement constituée de 4 instruments :

· 1 sondeur multi-faisceau 300 m et ses accessoires

· 1 robot sous-marin téléopéré (ROV) 120 m

· 1 bouée instrumentée multicapteurs

· 1 sismomètre de fond de mer

Dans ce cadre, il devra assurer la maintenance des instruments, la gestion de leur réservation et utilisation par et avec les partenaires de l’OVSM-IPGP. Il devra également organiser et réaliser plusieurs campagnes de levés au sondeur multi-faisceau et de plongée du ROV chaque année.

L’ingénieur(e) recruté(e) participera aux activités de surveillance de l’IPGP à Mayotte, pour le REVOSIMA ((www.ipgp.fr/revosima). Il /elle sera en charge de superviser l’acquisition des données acoustiques de colonne d’eau du sondeur multi-faisceaux lors de la mission de surveillance annuelle d’une durée de 3 semaines. Il /elle assurera également leur post-traitement ainsi que la rédaction du rapport des observations. Ces données permettent de suivre les émissions de panache de fluide dans la colonne d’eau au niveau de la zone volcanique active sous-marine de Mayotte.

L’ingénieur(e) recruté(e) participera, en lien avec le responsable technique de l’observatoire et en collaboration avec l’équipe technique, au maintien du bon fonctionnement des réseaux d’acquisition des données sismologiques et géodésiques. Il /elle participera aux actions de renforcement des réseaux de mesure de l’observatoire, et notamment concernant la réalisation et l’instrumentation des futurs forages instrumentés, ainsi qu’aux campagnes temporaires de mesures (campagnes de répétition en géodésie, expériences temporaires en sismologie, etc.).

Activités

·  Organisation et réalisation de plusieurs campagnes annuelles d’acquisition de données bathymétriques, dont 2 à l’embouchure de la Rivière du Prêcheur en Martinique et 1 campagne annuelle sur un projet ciblé en Martinique ou Guadeloupe (location du bateau, acquisition, traitement des données, livraison des MNT)

· Organisation de 1 à 2 campagnes annuelle de plongées ROV

· Gestion des demandes de réservation des instruments de la plateforme marine (SMF, ROV, bouée instrumentée) par les partenaires locaux et formation éventuelle à l’utilisation des équipements

· Maintenance préventive et corrective des instruments de la plateforme marine

· Participation à une campagne annuelle océanographique de surveillance pour le REVOSIMA à Mayotte (15 à 30 jours), acquisition et traitement des données de colonne d’eau, rédaction d’un rapport de mission et des observations

· Maintenance et développement des logiciels d’archivage et de suivi de la qualité des données

· Rédaction de cahiers des charges techniques

·  Rédaction de documentations techniques (fiches de stations, protocoles, etc …)

· Participation à la communication de l’observatoire (documentation du terrain, participation aux rapports d’activité mensuels de l’observatoire et du Revosima, au rapport d’activité annuel de l’observatoire)

· Définition et mise en place de protocoles d’acquisition et de validation des données/mesures géophysiques et géochimiques du réseau (scénarios des campagnes de mesures réalisées…)

· Participation active à la vie de l’observatoire : routines, permanence téléphonique (partagée entre plusieurs membres de l’observatoire), pointés et localisations des séismes, missions collectives sur le terrain (installation/désinstallation/maintenance de matériel), travaux manuels divers (conception/montage électronique, réparation d’instruments…)

·  Interactions régulières avec les chercheurs et ingénieurs, principalement de l’IPGP à Paris, de l’OVSG-IPGP (Guadeloupe), des services nationaux d’observations et infrastructures de recherche partenaires (GEOSCOPE, RAP, Epos-France), du CEA, des partenaires du Revosima (BRGM, CNRS, Ifremer), des partenaires internationaux dans la Caraïbe (SRC, KNMI, USGS).

Compétences attendues

· Traitement du signal

· Gestion et analyse de données

· Instrumentation géophysique en milieu terrestre et marin

· Intégration de capteurs géophysiques et scientifiques en milieu terrestre et marin

· Culture scientifique large et inter-disciplinaire en sciences de la terre

· Sens pratique et manuel sur le terrain, connaissance et application des règles d’hygiène et de sécurité

· Anglais lu, parlé et écrit

· Logiciels de traitement de données et de programmation (bash, Python, logiciels de système d’information géographique – SIG).

· La connaissance des logiciels Matlab, QGis, BeamwoX, Qinertia est un plus

· Une connaissance de base sur les achats publics et la réglementation des marchés publics est un plus

Contraintes et risques

La personne recrutée sera affectée à l’observatoire volcanologique et sismologique de la Martinique (OVSM-IPGP) où le travail est varié et pluridisciplinaire, en laboratoire et en environnement naturel. Ce poste requiert un relationnel adapté à un travail en équipe restreinte.

Le travail s’effectuera à terre en Martinique, en milieu tropical humide et montagneux, en mer près de la côte sur des bateaux d’opportunité à la journée et en mer au large sur des bateaux hauturiers. Un déplacement de 3 semaines dans l’océan indien pour la campagne océanographique annuelle à Mayotte est à prévoir.

Des déplacements sont possibles à l’IPGP à Paris, à l’observatoire volcanologique et sismologique de Guadeloupe, et auprès de partenaires scientifiques de l’OVSM-IPGP dans la région Caraîbe.

Formation et expérience nécessaires

> Expérience minimale : de 2 à 3 ans

> Niveau ou diplôme : BAC + 5 (diplôme de master, d’ingénieur ou équivalent)

Modalité de candidature

> CV et lettre de motivation

> Contacts

· Direction de l’OVSM ()

·  Responsable scientifique des OVS, Jean-Christophe Komorowski ()

·  Responsable opérationnel des OVS, Jean-Marie Saurel ()