Je suis
FR FR
Citoyen / Grand public
Chercheur
Étudiant / Futur étudiant
Entreprise
Partenaire public
Journaliste
Enseignant / Elève

SIFFT

Le projet SIFFT utilise une combinaison de traceurs isotopiques géochimiques et d'études couplées sur le terrain et en laboratoire pour étudier le rôle que jouent les conditions hydrologiques dans le contrôle des réactions d'altération chimique dans le bassin versant d'une rivière.

SIFFT

Début : 01/02/2021

Coordinateur(s) : Jotautas Baronas

Établissement(s) porteur(s) :
CNRS et IPGP

Établissement(s) partenaire(s) :
Cornell University

Equipe(s) liée(s) :
Géochimie des enveloppes externes

Thème(s) lié(s) :
Système Terre

Le projet SIFFT vise à mieux comprendre le rôle que jouent les conditions hydrologiques dans le contrôle des réactions d’altération chimique. L’altération chimique se produit lorsque la pluie percole à travers les sols et la roche-mère, dissolvant certains minéraux et en précipitant d’autres. Il s’agit d’un processus crucial qui peut consommer ou libérer du CO2 atmosphérique et qui agirait comme un thermostat mondial sur des millions d’années. Le temps que l’eau passe dans la subsurface joue un rôle important dans l’altération. Dans ce projet, des échantillons mensuels et à haute résolution d’eau de rivière et d’eau de pluie lors d’orages ont été collectés en 2021-2022 dans l’une des stations OBSERA sur la rivière Capesterre en Guadeloupe. L’analyse d’un large éventail de traceurs géochimiques et isotopiques différents permet de contraindre jusqu’où les réactions d’altération peuvent progresser dans le bassin versant avant que l’eau ne soit livrée à la rivière. Les données de terrain sont complétées par des expériences d’altération en laboratoire, où les roches du bassin versant de Capesterre réagissent pendant plusieurs mois dans des conditions de CO2 élevé, ce qui permet de mesurer directement les taux de réaction d’altération et l’évolution des signatures des traceurs réactifs avec l’altération chimique progressive.

Les résultats de ce projet, qui s’appuie sur les données hydrologiques et hydrochimiques à long terme recueillies par l’équipe OBSERA, aideront à comprendre comment les réactions d’altération des silicates réagissent aux changements climatiques, ce qui permettra de mieux comprendre le fonctionnement de l’altération en tant que thermostat mondial.

A lire aussi
Projets du thème Système Terre
Projets du thème Système Terre
Aucun projet de recherche pour le moment.
Système Terre
Système Terre
Mesure, compréhension et modélisation du fonctionnement de la surface de notre planète, aussi appelé Zone critique.
Géochimie des enveloppes externes
Géochimie des enveloppes externes
L’équipe G2E travaille sur la géodynamique des enveloppes superficielles de la Terre. Elle s’intéresse en particulier au fonctionnement et à l’évoluti...