Actualités et communiqués publics de l'OVSM | INSTITUT DE PHYSIQUE DU GLOBE DE PARIS

Twitter

Aller au compte twitter

  Actualités et communiqués publics de l'OVSM

 

Les bulletins trimestriels de l'OVSM et les communiqués sur les séismes ressentis

 

Ce lien permet d'accéder au dernier communiqué d'information de l'Observatoire Volcanologique et Sismologique de Martinique (OVSM-IPGP). Ces communiqués sont envoyés à une large liste de destinataires: autorités et collectivités locales, organismes scientifiques, médias et particuliers inscrits sur notre liste e-mail. Les communiqués concernent essentiellement les informations sur les séismes ressentis (d'origine tectonique ou volcanique). Vous pouvez aussi consulter l'historique des communiqués de l'OVSM.

Pour une information plus complète et synthétique sur l'activité sismique et volcanique en Martinique, consultez nos bilans trimestriels.

Pour recevoir régulièrement ces bulletins, faites simplement la demande à l'adresse (recopier sans les espaces): infos @ ovmp.martinique.univ-ag.fr .

 

Si vous ressentez un séisme en Martinique...

En dehors des périodes de crise, l'OVSM enregistre une moyenne de 60 séismes régionaux d'origine tectonique par mois, dont certains peuvent être ressentis. Si les caractéristiques principales de ces séismes sont connues dans l'heure qui suit la secousse (localisation de l'épicentre, magnitude et intensités approximatives), il est impossible de déterminer l'intensité réelle et détaillée du séisme dans les différentes zones de la Martinique, c'est-à-dire ses effets exacts sur la population et les bâtiments en chaque lieu, sans un reccueil de témoignage ou une enquête sur le terrain. Si vous avez ressenti une secousse, vous êtes invités à prendre quelques minutes pour témoigner via le formulaire d’enquête macrosismique du BCSF sur http://www.franceseisme.fr/. Les données reccueillies serviront également à améliorer notre connaissance du comportement des différents sols et bâtiments de Martinique face aux séismes.

 

Note sur les communiqués de séismes ressentis

Depuis le début de l'année 2005 et grâce à l'élaboration d'un loi d’atténuation des ondes sismiques (baptisée « B-Cube » ) l'OVSM produit des communiqués (intitulés « Rapport préliminaire de séisme concernant la Martinique») semi-automatiques dont l’objectif est de préciser les effets maximaux probables d’un séisme sur les personnes et les bâtiments.

La loi B-Cube a été intégrée dans une routine de calcul automatique qui se déclenche dès qu’un nouvel événement est localisé par l’observatoire. Un document est ainsi produit et imprimé automatiquement si au moins une commune de Martinique a une accélération théorique maximale égale à 2 mg (soit une intensité entre I et II). Le communiqué est validé par le sismologue d’astreinte et sera alors éventuellement envoyé aux autorités, collectivités et médias par courriel et fax.

Les caractéristiques principales de ces rapports préliminaires sont les suivantes :

  • la date et l’heure, la magnitude, la localisation et le type de séisme (tectonique ou volcanique) sont présentés : ils correspondent à l’identification physique du phénomène ;
  • la commune la plus proche de l’épicentre est indiquée (avec sa distance hypocentrale), ainsi que la valeur de l’accélération du sol théorique et l’intensité maximale correspondante ;
  • les valeurs d’accélération et d’intensité sont estimées pour toutes les communes de Martinique où la secousse a pu être ressentie, et présentées par ordre décroissant ;
  • une carte des Petites Antilles localise l’épicentre du séisme ainsi que les valeurs d’accélération estimées par un code de couleur ;
  • un tableau indique l’échelle des perceptions humaines, des dégâts probables, des accélérations et des intensités avec un code de couleur associé (largement inspiré des "ShakeMaps" de l’USGS ).

 

Définition de l'échelle des intensités sismiques.

 

Les valeurs d’accélération du sol sont données à titre indicatif : elles sont théoriques, maximales (pour les « mauvais » sols uniquement) et annoncées de façon à sensibiliser la population à cette grandeur physique, moins connue, par exemple et par analogie, que la vitesse des vents pour les cyclones.

Les valeurs d’intensité (Échelle MSK) sont également données à titre purement indicatif : elles expriment les effets probables de la secousse sur les personnes et les bâtiments en un lieu donné. Les valeurs réelles d’intensité ne seront connues qu’après un recueil de témoignages et éventuellement une enquête détaillée sur le terrain, et dépendent d’un grand nombre de paramètres.

 

Exercice CARIBE WAVE 2017- EU Richter CARAIBES 2017 : les 21-22-23-24 mars 2017

 

Voir la page sur l'exercice Richter Antilles 2017.

 

Chaque année un exercice tsunami est organisé à l’échelle de la Caraïbe. Cet exercice fait partie des actions entreprises pour la mise en place du système d’alerte au tsunami dans la Caraïbe. Afin de mettre en œuvre des mesures efficaces de prévention, il faut que les populations prennent conscience du risque auquel elles sont exposées. L’exercice Caribe Wave est organisé par l’Unesco, la NOAA (National Oceanic and Atmospheric Administration), le CTWP (Caribbean Tsunami Warning Program) et d’autres organisations dont pour la France l’EMIZA (Etat Major Interministériel de la Zone Antilles). Cette année, l'Observatoire Volcanologique et Sismologique de Martinique (OVSM-IPGP) a contribué à la construction du scénario et participera à l'exercice Caribe Wave 2017 du 21 mars 2017.

 

Des informations sur l’exercice et le formulaire d’inscription sont disponibles sur le site tsunamizone.

Affiche réflexe Tsunamizone
(tsunamizone)

Cet exercice est couplé avec un exercice séisme et tsunami de grande ampleur organisé dans les départements français des Antilles. Tous les services opérationnels locaux (collectivités territoriales, services de réseaux, de sécurité etc.) s'entraineront, au total plus de 1 000 personnes en charge de la sécurité participeront à cet exercice. Le Ministère de l’Intérieur (Direction générale de la Sécurité civile et de la gestion de crise – DGSCGC –) et l’Union européenne (ECHO – service d’aide humanitaire et de protection civile de la Commission européenne) organisent, en lien avec les préfectures des Antilles, un exercice d’ampleur qui permettra d’entraîner les acteurs locaux de sécurité civile à faire face aux conséquences, d’abord, d’un séisme majeur, puis d’un tsunami. La Guadeloupe, les îles du Nord et la Martinique participeront à cet exercice européen.

Logo EU RICHTER CARAIBE

Des informations sur l’exercice sont en ligne sur le site de la Préfecture de Martinique.

Fête de la Science 2016 : Visites guidées de l'Observatoire volcanologique et sismologique de la Martinique

Mercredi 12 octobre 2016: deux départs de visite sont prévus à 10h00 et 14h00.

Jeudi 13 octobre 2016: deux départs de visite sont prévus à 10h00 et 14h00.

Samedi 15 octobre 2016,  un départ de visite est prévu à 10h00.

 

A l’occasion de la Fête de la Science, l’OVSM-IPGP propose une visite complète de l’Observatoire, du premier sismographe historique de 1935 à nos méthodes de surveillance actuelle de l’activité de la Montagne Pelée, de la sismicité régionale et de notre participation au système d’alerte aux tsunamis.

Ces visites sont gratuites, mais la réservation OBLIGATOIRE, puisque nous ne pouvons pas recevoir plus de 30 personnes à la fois. Vous devez réserver au 05 96 78 41 41.

Plus de détails sur l'ensemble des manifestations organisées dans la cadre de la Fête de la Science en Martinique, connectez-vous sur le site du Carbet des Sciences.

 

 

Flyer Fête de la Science 2016 en Martinique
(MESR)

 

Journée internationale 2016 pour la prévention de catastrophes naturelles: le 13 octobre 2016

Valérie Clouard et Guillaume Carazzo présenteront à 18h30 au CDST à Saint Pierre une conférence intitulée "Risques Telluriques: De la connaissance à la prévention des risques telluriques en Martinique: volcans, séismes et tsunamis"

L'estimation du risque et la conception de la réponse opérationnelle de la gestion des crises tellurique nécessitent une bonne connaissance des phénomènes telluriques (séismes, tsunami, crise volcaniques) qui pourraient nous impacter. L'objectif de cette conférence est de faire un point sur l'état des connaissances régionales de ces phénomènes, montrer les récents progrès réalisés dans ces 3 domaines, identifier les lacunes existantes, autrement dit indiquer les futurs axes de recherche et de montrer comment ces informations sont utiles pour la préparation des populations et des gestionnaires de crise dans la prise en compte du risque.

Affiche de la conférence du 13/10/16 au CDST
(OVSM-IPGP et CTM)

 

Exercice CARIBE WAVE 16 : le 17 mars 2016

Chaque année un exercice tsunami est organisé à l’échelle de la Caraïbe. Cet exercice fait partie des actions entreprises pour la mise en place du système d’alerte au tsunami dans la Caraïbe. Afin de mettre en œuvre des mesures efficaces de prévention, il faut que les populations prennent conscience du risque auquel elles sont exposées.  L’exercice Caribe Wave est organisé par l’Unesco, la NOAA (National Oceanic and Atmospheric Administration), le CTWP (Caribbean Tsunami Warning Program) et d’autres organisations dont pour la France l’EMIZA (Etat Major Interministériel de la Zone Antilles).

 

Des informations sur l’exercice et le formulaire d’inscription sont disponibles sur Internet sur : http://www.tsunamizone.org/francais/caribewave/

 

Le but de cet exercice est de  tester les systèmes de communication, mettre en œuvre les plans d'intervention de tsunami, à partir des institutions jusqu’au  niveau individuel. Par conséquent, le plus de gens y participent, le mieux le Système d'alerte aux tsunamis dans les Caraïbes et les régions adjacentes (SATCAR) pourra être évalué et amélioré. Cette année, le scénario est un séisme de magnitude 8.4 au nord du Venezuela qui générera un tsunami régional impactant tout le bassin caribéen. 

 

L’Observatoire Volcanologique et Sismologique de Martinique participe à l’exercice. Les bulletins du Centre Régional d’Alerte au Tsunami et les bulletins émis par la Préfecture seront relayés par l’OVSM-IPGP à ses listes de destinataires habituels (autorités, médias, grand public). Les scientifiques de l’observatoire seront également en veille en qualité d’expert vis-à-vis des services de gestion de crise de la Préfecture de Martinique.

Journées européennes du patrimoine 2015 : Visite guidée de l'Observatoire volcanologique et sismologique de la Martinique

Samedi 19 septembre,  deux départs de visite sont prévus à 10h00 et 14h00.

 

A l’occasion des journées européennes du patrimoine, l’OVSM-IPGP propose une visite complète de l’Observatoire, du premier sismographe historique de 1935 à nos méthodes de surveillance actuelle de l’activité de la Montagne Pelée, de la sismicité régionale et de notre participation au système d’alerte aux tsunamis.

Ces visites sont gratuites, mais la réservation OBLIGATOIRE, puisque nous ne pouvons pas recevoir plus de 30 personnes à la fois. Vous devez réserver au 05 96 78 41 41.

 

Plus de détails sur l'ensemble des manifestations organisées dans la cadre des journées européennes du patrimoine, le 19 et 20 septembre sur le site "Journées européennes du patrimoine" .

 

 

Soirée IODP : Des forages aux Antilles pour mieux comprendre les volcans et évaluer les risques, le 15 janvier 2015 à 18h30 au CDST (Saint Pierre)

Du 3 mars au 17 avril 2012, une campagne océanographique internationale dirigée par Anne Le Friant, chercheur à l’Institut de Physique du Globe de Paris et Ozama Ishizuka du Geological Survey of Japan, a eu lieu au large des îles de l’arc des Petites Antilles. L'objectif de cette campagne était de mieux comprendre les volcans de l’arc et d'évaluer les risques associés à leurs instabilités. Les scientifiques ont ainsi réalisé neuf forages permettant de retracer l’histoire éruptive des zones les plus actives des Antilles. Il s’agit d’une expédition du programme IODP, programme international de forage des fonds océaniques. C’est la première fois que des forages profonds ont été effectués dans des fonds marins recouverts par des dépôts d’avalanches de débris volcaniques ; c’est aussi la première fois que ce programme avait lieu dans l’arc des Antilles.

Une grande partie des 30 scientifiques de l'expédition se réunissent cette semaine au Carbet pour faire le point sur les résultats et l'exploitation des données collectées pendant la mission.

Une conférence grand public, le jeudi 15 janvier à 18h30 au CDST, présentera les enjeux et objectifs de la mission ainsi que les premiers résultats obtenus.

 

L’entrée est libre et gratuite.

 

Fête de la science 2014:  l'Observatoire de Martinique ouvre ses portes

Mercredi 3 décembre,  deux départs de visite sont prévus à 10h00 et 14h00. Samedi 6 décembre, un départ de visite est prévu à 10h00. 

 

A l’occasion de la Fête de la Science, l’OVSM-IPGP propose une visite complète de l’Observatoire, du premier sismographe historique de 1935 à nos méthodes de surveillance actuelle de l’activité de la Montagne Pelée, de la sismicité régionale et de notre participation au système d’alerte aux tsunamis.

 

Ces visites sont gratuites, mais la réservation OBLIGATOIRE, puisque nous ne pouvons pas recevoir plus de 30 personnes à la fois. Vous devez réserver au 05 96 78 41 41 ou par courrier électronique auprès de Mme Jean-Baptiste (jeanbap@ipgp.fr">mailto:jeanbap@ipgp.fr">jeanbap@ipgp.fr).

 

Plus de détails sur l'ensemble des manifestations organisées dans la cadre de la Fête de la Science, du 1er au 6 décembre sur le site du www.carbet-sciences.net/">http://www.carbet-sciences.net/">Carbet des Sciences.  

 

 

Soirée Vivre avec son Volcan le 2 décembre à 18h30 au CDST (Saint Pierre)

 
L’OVSM, le projet CASAVA* et le CDST vous proposent une soirée « Vivre avec son volcan » le mardi 2 décembre à 18h au Centre des Découvertes des Sciences de la Terre (CDST, Saint Pierre). 
 
L’entrée est libre et gratuite.
 
La projection du film " Vivre avec son volcan (Indonésie, Philippines, Japon) " (2003) de F. Flohic et F. Geyer, en présence de F. Geyer, sera suivi d’une table ronde et débat avec les scientifiques de l’OVSM et du projet CASAVA. 
 
 
*: Compréhension et Analyse des Scénarios, Aléas, et risques Volcaniques aux Antilles.