Je suis
FR FR
Citoyen / Grand public
Chercheur
Étudiant / Futur étudiant
Entreprise
Partenaire public
Journaliste
Enseignant / Elève

Après 3 ans sur Mars, InSight a dévoilé le cœur de la planète !

Le 26 novembre 2018, la mission InSight de la NASA se posait sur Mars. Dans la dernier épisode de la websérie "SEIS, une aventure spatiale", les scientifiques de l'équipe InSight de l'IPGP et d'Université de Paris expliquent comment ils ont, depuis, exploités les enregistrements du sismomètre SEIS pour dévoiler la structure interne de Mars.

Après 3 ans sur Mars, InSight a dévoilé le cœur de la planète !

Date de publication : 26/11/2021

Observatoires, Presse, Recherche

Observatoires liés : Observatoire InSight

Le 26 novembre 2018, la mission InSight de la NASA se posait sur Mars, et quelques semaines plus tard, le sismomètre SEIS était déposé à la surface de la planète rouge. Depuis février 2019, les capteurs Très Large Bandes de SEIS, conçus par l’IPGP, mesurent en permanence les vibration du sol martien. Dans la dernier épisode de la web série d’Université de Paris « SEIS, le sismomètre sur Mars », les scientifiques de l’équipe InSight de l’IPGP et Université de Paris, expliquent comment la dizaine des séismes détectés sur Mars par ces capteurs ultra-sensibles permettent, pour la première fois, de dévoiler la structure interne de Mars jusqu’à son noyau.

Après quelques mois de fonctionnement où le capteur (et les chercheurs) ont appris à vivre dans le rude environnement martien, SEIS enregistrait son premier « tremblement de Mars » le 7 avril 2019. Plus de 2 ans et demi plus tard, à partir d’une dizaine de séismes basse fréquence détectés sur Mars par le sismomètre très large bande, et malgré les difficultés liées au bruit ambiant et à la faible sismicité de la planète, l’équipe internationale de la mission InSight a pu dévoiler la structure interne de Mars. Dans trois études publiées le 23 juillet dans la revue Science, elle révèle, pour la première fois et grâce à l’analyse des ondes sismiques, réfléchies et modifiées par les interfaces internes de la planète, une estimation de la taille du noyau, de l’épaisseur de la croûte et de la structure du manteau.

Après plus de deux ans de surveillance sismique martienne, le premier modèle de la structure interne de Mars est donc obtenu. Et comme souvent en exploration planétaire, ce sont de nouvelles questions, sur l’altération de la croûte ou sur l’implication de ce modèle quant à la formation et l’évolution de Mars, qui sont soulevées. Avec la prolongation de deux ans de la mission InSight et la puissance électrique supplémentaire obtenue suite au nettoyage de ses panneaux réalisé par le JPL, des nouvelles données consolideront et amélioreront encore ces modèles.

Et pour le sismomètre, une autre aventure commence, puisque le jumeau de SEIS devrait équiper une prochaine mission de la NASA visant à étudier la sismicité de la face cachée de la Lune !

Dernières actualités
L’orage magnétique exceptionnel observé par l’IPGP
L’orage magnétique exceptionnel observé par l’IPGP
Les 10 et 11 mai derniers, une large partie de l’hémisphère nord a pu observer des aurores boréales à des latitudes exceptionnellement basses. Ces phé...
Une nouvelle micro-plaque tectonique identifiée au nord de la Faille du Levant
Une nouvelle micro-plaque tectonique identifiée au nord de la Faille du Levant
En analysant de façon systématique les images radar Sentinels-2, une équipe internationale met en évidence, dans une étude publiée dans Science Advanc...
Yann Klinger lauréat d’une ERC Advanced Grant 2023
Yann Klinger lauréat d’une ERC Advanced Grant 2023
Yann Klinger, directeur de recherche CNRS et responsable de l'équipe de Tectonique et mécanique de la lithosphère à l'IPGP, a obtenu la prestigieuse s...
Météorite et magnétisme en bande dessinée !
Météorite et magnétisme en bande dessinée !
Pour faciliter la compréhension de son sujet de recherche, une chercheuse de l'IPGP et du MIT s'est associée à une illustratrice, également géophysici...