Je suis
FR FR
Citoyen / Grand public
Chercheur
Étudiant / Futur étudiant
Entreprise
Partenaire public
Journaliste
Enseignant / Elève

Kristel Chanard lauréate du John Wahr Early Career Award de l’AGU

Kristel Chanard, géophysicienne de l’IGN dans l’équipe de géodésie de l’IPGP, est lauréate 2023 du John Wahr Early Career Award remis par l’American Geophysical Union (AGU). Ce prix, qui sera remis lors du congrès d’automne de l’AGU, récompense les avancées significatives de la science, de la technologie, des applications, des observations ou de la théorie dans le domaine de la géodésie.

Kristel Chanard lauréate du John Wahr Early Career Award de l’AGU

Date de publication : 28/09/2023

Presse, Prix et distinctions, Recherche

Kristel Chanard est chargée de recherche IGN et membre de l’équipe de Géodésie de I’IPGP. Ses travaux de recherche se situent à l’interface entre géodésie, géophysique et hydrologie. Elle contribue notamment au développement de l’hydrogéodésie, une discipline émergente qui vise à mieux comprendre l’évolution des ressources en eau en combinant observations géodésiques et modélisation des processus hydrologiques.

Pour exploiter pleinement le potentiel de la géodésie pour l’étude du cycle hydrologique, il est crucial de mieux comprendre le comportement rhéologique de la Terre dont les mesures géodésiques dépendent. K. Chanard se distingue en utilisant des observations géodésiques pour analyser la réponse de la Terre solide aux variations hydrologiques. Son objectif est de caractériser et de modéliser de manière cohérente la rhéologie à travers les échelles spatiales et temporelles.

 

Elle explore également les implications plus larges des déformations d’origine hydrologiques pour le système Terre. En particulier, elle s’intéresse à l’influence du forçage hydrologique sur les séismes, qui peut fournir des informations importantes sur les processus physiques associés au cycle sismique.

Parce que ses travaux s’appuient largement sur des observations, la chercheuse attache une grande importance à l’amélioration des données géodésiques. Elle s’implique activement dans leur acquisition, dans le développement de méthodes de traitement avancées, et dans la réalisation du système international de référence terrestre, qui constitue le fondement des mesures géodésiques. Elle s’investit également au niveau national et international dans l’évolution des réseaux de données géophysiques et de la recherche qui en bénéficie, notamment à travers sa participation au Earthscope Consortium.

L’année dernière, Kristel Chanard avait reçu le Geodesy Division Outstanding Early Career Scientist Award de l’EGU pour ses contributions à la détermination et à la compréhension des déformations de la surface de la Terre. Cette double reconnaissance souligne l’impact de ses travaux et son engagement continu dans l’avancement de la géodésie et de la géophysique.

Dernières actualités
L’orage magnétique exceptionnel observé par l’IPGP
L’orage magnétique exceptionnel observé par l’IPGP
Les 10 et 11 mai derniers, une large partie de l’hémisphère nord a pu observer des aurores boréales à des latitudes exceptionnellement basses. Ces phé...
Une nouvelle micro-plaque tectonique identifiée au nord de la Faille du Levant
Une nouvelle micro-plaque tectonique identifiée au nord de la Faille du Levant
En analysant de façon systématique les images radar Sentinels-2, une équipe internationale met en évidence, dans une étude publiée dans Science Advanc...
Yann Klinger lauréat d’une ERC Advanced Grant 2023
Yann Klinger lauréat d’une ERC Advanced Grant 2023
Yann Klinger, directeur de recherche CNRS et responsable de l'équipe de Tectonique et mécanique de la lithosphère à l'IPGP, a obtenu la prestigieuse s...
Météorite et magnétisme en bande dessinée !
Météorite et magnétisme en bande dessinée !
Pour faciliter la compréhension de son sujet de recherche, une chercheuse de l'IPGP et du MIT s'est associée à une illustratrice, également géophysici...