Je suis
FR FR
Citoyen / Grand public
Chercheur
Étudiant / Futur étudiant
Entreprise
Partenaire public
Journaliste
Enseignant / Elève

Philippe Lognonné et Paul Rebischung distingués par l’AGU

Philippe Lognonné et Paul Rebischung distingués par l’AGU

Date de publication : 06/09/2022

Presse, Prix et distinctions, Recherche, Vie de l’Institut

L’AGU (American Geophysical Union) récompense deux chercheurs de l’IPGP parmi la centaine de lauréats internationaux de ses différentes sections pour 2022 ! Philippe Logonnée, professeur à Université Paris Cité et géophysicien à l’IPGP est récompensé par la Beno Gutenberg Lecture et Paul Rebischung, chargé de recherche IGN à l’IPGP reçoit le Ivan I. Mueller Award.

La lecture Beno Gutemberg est décernée chaque année par la section Sismologie de l’Association Américaine de Géophysique pour des contributions remarquables en sismologie.

Philippe Lognonné, Professeur à l’Université Paris Cité et géophysicien à l’Institut de physique du globe de Paris, est un des principaux artisans, depuis bientôt 30 ans, du développement de la sismologie planétaire et ionosphérique. Il est responsable scientifique du sismomètre SEIS, installé sur Mars à la fin décembre 2018, et qui a permis de dresser les premiers modèles sismiques de structure interne de Mars, du noyau à la subsurface. Ce projet couronne 30 années d’efforts, qui commencèrent en 1989 avec le sismomètre OPTIMISM, perdu peu après le lancement de la sonde martienne Mars96. 

Il est responsable scientifique de la composante longue période du paquet sismique FarSide Seismic Suite, qui explorera sismiquement début 2025, la face cachée de la Lune. Il a enfin participé à la ré-analyse des données sismiques Apollo, et a développé depuis la fin des années 1990 la sismologie ionosphérique, qui permet sur Terre, de détecter et de modéliser les ondes sismiques et les tsunamis. Cette technique pourra peut-être être utilisée dans le futur pour explorer sismiquement Vénus.

Le Ivan I. Mueller Award est remis tous les ans, par la section de Géodésie de l’AGU à un ou plusieurs scientifiques en reconnaissance de leurs contributions importantes au service de la communauté géodésique.

Paul Rebischung est actuellement chargé de recherche IGN à l’Institut de physique du globe de Paris, dans l’équipe géodésie. Depuis 2010, il est un membre actif de l’International GNSS Service (IGS), une fédération bénévole de plus 200 organisations garantissant un accès libre à des données et produits GNSS de haute qualité. Il y occupe depuis 2017 le rôle de « Coordinateur du repère de référence ». Il est à ce titre responsable du calcul de positions journalières précises pour les quelques 500 stations du réseau IGS, ainsi que de la contribution de l’IGS aux réalisations successives du repère international de référence terrestre (ITRF).

 Il a mené différentes études sur les erreurs affectant les positions de stations GNSS, et ainsi contribué à améliorer la précision des produits IGS. Il a également contribué à plusieurs études faisant usage des produits IGS pour l’observation de phénomènes géophysiques tels la montée actuelle du niveau des mers et les transferts de masses d’eau à grande échelle.

Dernières actualités
L’orage magnétique exceptionnel observé par l’IPGP
L’orage magnétique exceptionnel observé par l’IPGP
Les 10 et 11 mai derniers, une large partie de l’hémisphère nord a pu observer des aurores boréales à des latitudes exceptionnellement basses. Ces phé...
Une nouvelle micro-plaque tectonique identifiée au nord de la Faille du Levant
Une nouvelle micro-plaque tectonique identifiée au nord de la Faille du Levant
En analysant de façon systématique les images radar Sentinels-2, une équipe internationale met en évidence, dans une étude publiée dans Science Advanc...
Yann Klinger lauréat d’une ERC Advanced Grant 2023
Yann Klinger lauréat d’une ERC Advanced Grant 2023
Yann Klinger, directeur de recherche CNRS et responsable de l'équipe de Tectonique et mécanique de la lithosphère à l'IPGP, a obtenu la prestigieuse s...
Météorite et magnétisme en bande dessinée !
Météorite et magnétisme en bande dessinée !
Pour faciliter la compréhension de son sujet de recherche, une chercheuse de l'IPGP et du MIT s'est associée à une illustratrice, également géophysici...