Je suis
FR FR
Citoyen / Grand public
Chercheur
Étudiant / Futur étudiant
Entreprise
Partenaire public
Journaliste
Enseignant / Elève

Les océans au bord de la crise d’asthme ?

Et est-il correct de comparer l’océan de demain à un être humain asthmatique ? Pour répondre à cette question, Giovanni Aloisi, chercheur CNRS et géochimiste à l’IPGP, a étudié la pertinence d’utiliser le corps humain pour expliquer le fonctionnement des océans. Dans un article publié le 30 octobre dans The Anthropocène Review, il montre que les cycles du carbone dans le corps humain et dans l’océan sont régis par les mêmes équations mathématiques et propose donc cette analogie comme un nouvel outil de vulgarisation pour faire prendre conscience des effets dramatiques de l’acidification et de la désoxygénation des océans liées au dérèglement climatique.

Les océans au bord de la crise d’asthme ?

Le cycle du carbone dans l'océan est à bien des égards analogue au cycle du carbone dans le corps humain (voir la légende détaillée en bas de la page)

Date de publication : 09/11/2023

Recherche

Thèmes liés : Système Terre

L’acidification et la désoxygénation des océans sont des conséquences importantes des émissions anthropiques de CO2. Mais la complexité des processus physiques et chimiques à l’origine de ces phénomènes rend difficile leur compréhension par le grand public.
Suivant le même cadre conceptuel utilisé depuis l’Antiquité par les penseurs prémodernes tels qu’Hippocrate, Leonard de Vinci et Paracelse, une nouvelle étude montre qu’il toujours est pertinent d’utiliser la métaphore ancienne du microcosme (le corps humain) pour le macrocosme (la Terre, l’Univers) pour expliquer les cycles océaniques du CO2 et de l’O2.

Dans cette étude, parue le 30 octobre dans la revue The Anthropocène Review, Giovanni Aloisi, chercheur CNRS et géochimiste à l’IPGP, montre qu’un seul et même système d’équations mathématiques permet de calculer la composition chimique du corps humain et de l’océan, liant ces deux systèmes, apparemment si différents, par une relation d’analogie très forte.

La communication auprès du grand public et des décideurs est un enjeu majeur de la prise de conscience de la crise climatique. G. Aloisi propose ainsi un nouvel outil conceptuel à destination des vulgarisateurs, basé une série d’analogies (courants océaniques et vaisseaux sanguins, absorption océanique et poumons… ) qui place l’océan comme étant le système circulatoire de la Terre et montre comment l’acidification et la désoxygénation des océans peuvent être vus comme étant la conséquence d’une attaque d’asthme agissant à l’échelle planétaire.

 

> Légende de la figure :
Le cycle du carbone dans l’océan est à bien des égards analogue au cycle du carbone dans le corps humain : les deux systèmes échangent du CO2 entre un réservoir relativement pauvre en CO2 (1 : poumons ; océan de surface) et un réservoir relativement riche en CO2 (3 : tissus corporels ; océan profond) ; cet échange implique le transfert d’un fluide riche en CO2 (4 : veines, courants d’upwelling), ainsi que d’un fluide pauvre en CO2 (5 : artères, courants de downwelling) ; dans les deux systèmes, de l’acidité est produite par des processus métaboliques dans l’un des réservoirs (3 : métabolisme des tissus dans le corps humain ; minéralisation de la matière organique dans l’océan profond) ; les deux systèmes disposent d’un moyen de stabiliser l’acidité par l’ajout de HCO3 et l’élimination de H+ (5 : reins dans le corps humain ; compensation des carbonates dans l’océan).

 

> Référence :

Aloisi, G. (2023). What the future ocean has in common with an asthma attack. The Anthropocene Review.
DOI: 10.1177/20530196231204340

 

Dernières actualités
L’orage magnétique exceptionnel observé par l’IPGP
L’orage magnétique exceptionnel observé par l’IPGP
Les 10 et 11 mai derniers, une large partie de l’hémisphère nord a pu observer des aurores boréales à des latitudes exceptionnellement basses. Ces phé...
Une nouvelle micro-plaque tectonique identifiée au nord de la Faille du Levant
Une nouvelle micro-plaque tectonique identifiée au nord de la Faille du Levant
En analysant de façon systématique les images radar Sentinels-2, une équipe internationale met en évidence, dans une étude publiée dans Science Advanc...
Yann Klinger lauréat d’une ERC Advanced Grant 2023
Yann Klinger lauréat d’une ERC Advanced Grant 2023
Yann Klinger, directeur de recherche CNRS et responsable de l'équipe de Tectonique et mécanique de la lithosphère à l'IPGP, a obtenu la prestigieuse s...
Météorite et magnétisme en bande dessinée !
Météorite et magnétisme en bande dessinée !
Pour faciliter la compréhension de son sujet de recherche, une chercheuse de l'IPGP et du MIT s'est associée à une illustratrice, également géophysici...