Je suis
FR FR
Citoyen / Grand public
Chercheur
Étudiant / Futur étudiant
Entreprise
Partenaire public
Journaliste
Enseignant / Elève

L’orage magnétique exceptionnel observé par l’IPGP

Les 10 et 11 mai derniers, une large partie de l’hémisphère nord a pu observer des aurores boréales à des latitudes exceptionnellement basses. Ces phénomènes lumineux sont les manifestations les plus visibles d’une activité solaire intense dans les jours précédents, qui, en interagissant avec le champ magnétique terrestre, a provoqué un orage magnétique exceptionnel. Le service des observatoires magnétiques de l’IPGP, qui l’a enregistré sur les stations de son réseau, revient sur cet événement hors du commun.

L’orage magnétique exceptionnel observé par l’IPGP

Date de publication : 17/05/2024

Observatoires, Presse

Observatoires liés : Observatoires magnétiques

Le 10 mai 2024, la magnétosphère terrestre, qui nous protège des particules arrivant du cosmos, a été percutée par des nuages de particules très rapides en provenance du Soleil. Celui-ci est actuellement à son maximum d’activité. Des éruptions se produisent à sa surface, dans des régions qui apparaissent comme des taches sombres, appelées taches solaires. Les éruptions qui se sont produites entre le 8 et le 10 mai 2024 étaient particulièrement fortes, issues d’un système de taches solaires extrêmement étendu.

Cet événement a déclenché l’orage magnétique le plus fort depuis plus de vingt ans et les magnétomètres du réseau maintenu par l’IPGP ont enregistré l’ensemble de cet événement rare. La majorité des observatoires de notre réseau ont atteint le niveau maximal d’activité magnétique, mesuré par l’indice K, durant les deux jours suivants.

Enregistrement de l'activité magnétique à la station de Chambon-la-Forêt

Cet orage magnétique exceptionnel a eu sa manifestation visible dans des aurores polaires spectaculaires, qui ont été visibles les nuits suivantes sur quasiment toute la France métropolitaine. Un tel événement peut aussi provoquer des perturbations, notamment sur les réseaux électriques et sur les télécommunications radio.

Le service des observatoires magnétiques de l’IPGP a récemment mis en service un nouveau système de détection automatique du signal magnétique associé au début d’un orage. Ce système envoie un message aux communauté scientifiques et industrielles intéressées, indiquant l’impact sur la magnétosphère à l’arrivée de l’éruption solaire.

 

> Pour plus d’information : https://www.ipgp.fr/observation/observatoires-magnetiques/

Détection automatique signal de l'activité magnétique associé au début d’un orage
Dernières actualités
Charles Le Losq nommé membre de l’Institut Universitaire de France
Charles Le Losq nommé membre de l’Institut Universitaire de France
Le rôle de l’Institut Universitaire de France (IUF) est de favoriser le développement de la recherche de haut niveau dans les universités et de renfor...
La NASA va mesurer les séismes sur la Lune en utilisant les technologies mises en oeuvre pour la mission InSight sur Mars
La NASA va mesurer les séismes sur la Lune en utilisant les technologies mises en oeuvre pour la mission InSight sur Mars
La technologie des deux sismomètres qui composent l’instrument Farside Seismic Suite de la NASA a permis de détecter plus d'un millier de séismes sur ...
Séismes dans la région de Naples, les explications en vidéo de Patrick Allard
Séismes dans la région de Naples, les explications en vidéo de Patrick Allard
Suite à l'essaim de séismes qui a secoué la région de Naples le 20 mai dernier, Patrick Allard, chercheur émérite au CNRS et volcanologue à l'IPGP, an...
Une nouvelle micro-plaque tectonique identifiée au nord de la Faille du Levant
Une nouvelle micro-plaque tectonique identifiée au nord de la Faille du Levant
En analysant de façon systématique les images radar Sentinels-2, une équipe internationale met en évidence, dans une étude publiée dans Science Advanc...