L'observatoire magnétique national | INSTITUT DE PHYSIQUE DU GLOBE DE PARIS

Twitter

Aller au compte twitter

  L'observatoire magnétique national

Un observatoire magnétique mesure en continu le champ magnétique terrestre.
Afin de s’éloigner des perturbations industrielles et de s’affranchir au mieux de toute nuisance, l’observatoire magnétique national français a subit plusieurs délocalisations depuis sa construction en 1883 :

 

- 1841 à 1883 : Observations ponctuelles.
Le plus souvent dans les ports et à l'observatoire de Paris

- 1883 : Création de l'observatoire de St-Maur-des-Fossés (Val de Marne) par Mascart.
Début des observations continues

- 1901 : Suite à l'arrivée du tramway électrique à St-Maur-des-Fossés, l'Observatoire est transféré sur le site de Val-Joyeux, à Villepreux dans les Yvelines.

- 1936 : L'accroissement de l'activité industrielle près de Val- Joyeux conduit à transférer l'observatoire à Chambon-La-Forêt (Loiret)

- 1952-2008 : Création de 18 observatoires magnétiques sur 5 continents

 

 

Les objectifs de l’Observatoire Magnétique National à Chambon-la-Forêt sont multiples :

• C'est un observatoire magnétique INTERMAGNET.
• C'est le centre de traitement, de contrôle et de gestion des données pour tous les observatoires gérés par le BCMT.
• C'est un centre de recherche en géomagnétisme.
• C'est un centre de recherche en instrumentation magnétique.
• C'est un lieu de référence pour la calibration des capteurs (pour les satellites, l’industrie...).
• C'est un centre de formation pour le personnel des observatoires de l’IPGP, et à ce titre un lieu de coopération internationale.