Je suis
FR FR
Citoyen / Grand public
Chercheur
Étudiant / Futur étudiant
Entreprise
Partenaire public
Journaliste
Enseignant / Elève

Un soulèvement périodique du domaine côtier en contexte de subduction

La topographie dans les zones de subduction est communément vue comme la conséquence de processus tectoniques se produisant à l’interface des plaques où ont lieu les méga-séismes tels que celui de Sumatra (2004) ou de Tohoku (Japon, 2011).

Un soulèvement périodique du domaine côtier en contexte de subduction

Date de publication : 04/05/2020

Presse, Recherche

La topographie dans les zones de subduction est communément vue comme la conséquence de processus tectoniques se produisant à l’interface des plaques où ont lieu les méga-séismes tels que celui de Sumatra (2004) ou de Tohoku (Japon, 2011). La bonne compréhension des relations entre ces processus profonds et la réponse topographique en surface est donc cruciale, notamment du fait des domaines côtiers à l’aplomb de ces zones de subduction qui peuvent être densément peuplés (ex. Japon, Amérique latine).

Grâce à des techniques de modélisation numérique avancées, cette étude montre que l’accrétion de fragments de croûte océanique à la base de la plaque supérieure est responsable d’oscillations verticales à la surface de plusieurs centaines de mètres présentant une périodicité de quelques millions d’années (comme si la surface au-dessus des subductions « respirait » lentement et de manière régulière). Ce signal « long-terme » est pratiquement indétectable par les méthodes couramment utilisées pour mesurer ces mouvements verticaux (ex. GPS, étude des terrasses marines) et vient se superposer aux mouvements verticaux « court-terme » déclenchés au cours du cycle sismique.

Ces résultats montrent donc l’importance d’étudier les variations topographiques le long des marges actives afin d’identifier ces épisodes d’accrétion et de contraindre les propriétés frictionnelles le long du plan de subduction.

Bloc synthétisant les résultats de modèles numériques de subduction qui prédisent un soulèvement périodique du domaine côtier en réponse à l’accrétion profonde de lambeaux de croûte océanique le long du plan de subduction.

Réf :

Dernières actualités
Séismes dans la région de Naples, les explications en vidéo de Patrick Allard
Séismes dans la région de Naples, les explications en vidéo de Patrick Allard
Suite à l'essaim de séismes qui a secoué la région de Naples le 20 mai dernier, Patrick Allard, chercheur émérite au CNRS et volcanologue à l'IPGP, an...
L’orage magnétique exceptionnel observé par l’IPGP
L’orage magnétique exceptionnel observé par l’IPGP
Les 10 et 11 mai derniers, une large partie de l’hémisphère nord a pu observer des aurores boréales à des latitudes exceptionnellement basses. Ces phé...
Une nouvelle micro-plaque tectonique identifiée au nord de la Faille du Levant
Une nouvelle micro-plaque tectonique identifiée au nord de la Faille du Levant
En analysant de façon systématique les images radar Sentinels-2, une équipe internationale met en évidence, dans une étude publiée dans Science Advanc...
Yann Klinger lauréat d’une ERC Advanced Grant 2023
Yann Klinger lauréat d’une ERC Advanced Grant 2023
Yann Klinger, directeur de recherche CNRS et responsable de l'équipe de Tectonique et mécanique de la lithosphère à l'IPGP, a obtenu la prestigieuse s...