Je suis
FR FR
Citoyen / Grand public
Chercheur
Étudiant / Futur étudiant
Entreprise
Partenaire public
Journaliste
Enseignant / Elève

Un observatoire fond de mer connecté pour étudier la sismicité des Saintes

Après plus d’un an de fonctionnement du nouveau sismomètre fond de mer installé au plus près des failles responsables de la sismicité des Saintes, les équipes du projet Interreg PREST et des observatoires de l’IPGP aux Antilles déploient début décembre deux nouveaux types de capteurs, également reliés par fibre optique, pour compléter cet observatoire sous-marin innovant.

Un observatoire fond de mer connecté pour étudier la sismicité des Saintes

Pressiomètre optique mesurant la pression hydrostatique © PREST

Date de publication : 14/12/2022

Évènements, Grand Public, Observatoires, Presse

Les scientifiques proposent deux rendez-vous publics, le 13 décembre aux Abymes, en Guadeloupe et le 16 décembre à Fort-de-France, en Martinique, pour présenter cette prouesse technologique, qui préfigure les observations de demain, et échanger avec le public autour des connaissances actuelles de la sismicité dans la région des Saintes et plus largement de tout l’arc des Petites Antilles.

L’amélioration de la connaissance des aléas sismique, volcanique ou tsunami qui menacent la Caraïbe nécessite de développer des réseaux de mesures en fond de mer afin de s’approcher des sources (failles, volcans, mouvements de terrains), souvent immergées au large des îles. Depuis des années, l’observation des fonds océaniques repose sur une instrumentation s’appuyant sur des navires de surface et fonctionnant pendant de courtes durées (quelques semaines à quelques mois). Mais ces observations ne sont pas suffisantes et pour comprendre les phénomènes géophysiques et élaborer des modèles, il faut disposer de surveillance sous-marine en continu.

Dans le cadre du programme Interreg V Caraïbe, le projet PREST piloté par l’Observatoire volcanologique et sismologique de Martinique de l’Institut de physique du globe de Paris (OVSM-IPGP) a relevé un défi audacieux : développer une série de trois prototypes de capteurs innovants en bout de fibre optique, et les faire fonctionner dans des conditions de surveillance opérationnelle en temps réel, dans l’observatoire sous marin expérimental des Saintes (Guadeloupe), localisé à 5 kilomètres de distance au sud de l’île de Terre de Bas et 43 m de profondeur.

Après un an et demi d’enregistrement de la sismicité dans la zone des Saintes, le sismomètre fond de mer installé en juin 2021 confirme la réussite des capteurs optiques en bout de fibre développés par l’IPGP et l’ESEO, dans le cadre du projet PREST, pour surveiller en temps réel l’activité sismique au plus près des failles immergées.

Pour compléter le dispositif instrumental, du 3 au 13 décembre 2022, deux nouveaux capteurs développés par l’ENS, un inclinomètre et un pressiomètre optiques qui mesurent respectivement la déformation du fond marin et la pression hydrostatique, vont être installés au large des Saintes pour la surveillance en temps réel de cette zone sismique. Ce démonstrateur technologique ouvre des perspectives enthousiasmantes pour l’instrumentation géophysique sous-marine dans le monde.

Les équipes du projet PREST et des observatoires volcanologiques et sismologiques de l’IPGP (OVSG et OVSM) proposent deux rendez-vous publics pour présenter ces dispositifs innovants et leurs implications pour la surveillance des phénomènes telluriques régionaux :

  • Le mardi 13 décembre à 18h, dans l’amphithéâtre de l’espace régional du Raizet, aux Abymes, Guadeloupe
  • Le vendredi 16 décembre à 18h, à l’Hôtel de l’Assemblée de la CTM, à Fort-de-France, Martinique. Cette rencontre publique sera aussi l’occasion de revenir sur les 2 ans du passage en vigilance volcanique jaune de la Montagne Pelée.

Pour plus d’informations :

Dernières actualités
L’orage magnétique exceptionnel observé par l’IPGP
L’orage magnétique exceptionnel observé par l’IPGP
Les 10 et 11 mai derniers, une large partie de l’hémisphère nord a pu observer des aurores boréales à des latitudes exceptionnellement basses. Ces phé...
Une nouvelle micro-plaque tectonique identifiée au nord de la Faille du Levant
Une nouvelle micro-plaque tectonique identifiée au nord de la Faille du Levant
En analysant de façon systématique les images radar Sentinels-2, une équipe internationale met en évidence, dans une étude publiée dans Science Advanc...
Yann Klinger lauréat d’une ERC Advanced Grant 2023
Yann Klinger lauréat d’une ERC Advanced Grant 2023
Yann Klinger, directeur de recherche CNRS et responsable de l'équipe de Tectonique et mécanique de la lithosphère à l'IPGP, a obtenu la prestigieuse s...
Météorite et magnétisme en bande dessinée !
Météorite et magnétisme en bande dessinée !
Pour faciliter la compréhension de son sujet de recherche, une chercheuse de l'IPGP et du MIT s'est associée à une illustratrice, également géophysici...